Développement local : le Presec vise 3 communes dans l’Adamaoua

Développement local : le Presec vise 3 communes dans l’Adamaoua

Nyambaka, Meiganga et Ngan-Ha sont les trois principales municipalités cibles du projet de renforcement et de la résilience des populations dont l’évaluation a eu lieu le 13 avril dernier, dans le but de booster l’environnement économique.

30 villages de la région de l’Adamaoua, dont 10 par arrondissement sont concernés par le Projet de renforcement de la résilience des populations des régions septentrionales du Cameroun (Presec). Aussi, dans les trois communes de Nyambaka, Meiganga et Ngah-Ha des actions seront-elles menées pendant trois ans. Ceci, afin d’améliorer la situation sanitaire et nutritionnelle des populations vulnérables, notamment les femmes enceintes et allaitantes et les enfants de moins de 05 ans ; améliorer l’accès des communautés aux opportunités économiques et à une alimentation adéquate sur le temps ; favoriser l’appropriation, la pérennisation et la mise à l’échelle des bonnes pratiques par les institutions locales et nationales.

Six mois après le lancement du projet dans la région de l’Adamaoua, le comité de pilotage du Presec a procédé à son évaluation à Ngaoundéré. «Le bilan des réalisations sur le terrain, à ce jour, est que le Presec a des axes d’intervention sur le terrain, dont les activités Wash dans le cadre desquelles nous avons des forages à réaliser ; nous avons déjà pu identifier les sites appropriés pour les 12 forages qui seront réalisés dans les trois communes de l’Adamaoua. Pour ce qui est des latrines, elles ne sont pas entièrement construites par le projet qui vient en appui aux populations ; les ménages ont déjà été identifiés. Dans le domaine de la nutrition, nous avons déjà élaboré des termes de référence. S’agissant de la sécurité alimentaire, nous avons déjà aussi identifié tous les chefs de postes agricoles, soit 16 avec qui nous avons fait une planification des activités agricoles», a confié Daniel Dionmayal, chef d’antenne Presec Adamaoua.

Pour les réalisations à venir dans les trois régions septentrionales, le Presec vise d’emblée la construction de 43 forages et des magasins de stockage. Des kits de production de semences améliorées et des intrants seront également remis aux populations, a souligné Eric Kpoumié, coordonnateur national du projet. Il faut noter que la mise en œuvre du PRESEC est pilotée par un consortium constitué de SNV, Aspropen et Cadepi, sur un financement de l’Union européenne à hauteur de 07 millions d’Euros. Au total, 11 communes du Septentrion sont concernées.

 

SOURCE : ŒIL DU SAHEL N°1062

 

Précedent Tunisie – municipales 2018 : Polémiques autour des candidatures féminines
Suivant Fundong council: updated Council Development Plan validated

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 761 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Afrique

Tunisie: Souad Abderrahim parmi les maires les plus distinguées du monde!

La présidente du conseil Municipal de Tunis a reçu le titre du « Mayor of distinction », les maires les plus distinguées au monde le 15 février 2019.

Actu Cameroun

General meeting of the municipality: Only 2% of state budget for Decentralized territorial communities

The first ever general meeting of the municipaly from 6 to 7 February 2019 saw the Prime Minister’s plea for more investment in the communes.

Actu

Tanzanie – Environnement: EcoAct redonne une seconde vie au plastique

La start-up EcoAct transforme bidons, sacs, bouteilles… en poutres de construction, luttant ainsi contre la pollution et la déforestation. Elle a remporté le prix de la catégorie « habitat »,  et le

2 Commentaires

Laisser un commentaire