Décentralisation: Que devient le statut spécial des régions anglophones?

Décentralisation: Que devient le statut spécial des régions anglophones?

Le statut spécial accordé à cette partie du pays à la suite des élections régionales qui entrera en vigueur dans les prochains jours va privilégier le collège des décideurs.

L’ossature politique de la décentralisation appuyée par les élections régionales du 06 décembre dernier est sans doute d’une orientation spécifique pour les régions du Nord-ouest et du Sud-Ouest. Le pouvoir dans son essentiel va reposer entre les mains d’un collège régional qui à son tour va définir les grands axes de la politique des régions.

En effet sur 1000 conseils municipaux et chefs traditionnels qui composent ledit collège électoral dans les zones du Noso il conviendra de décider par l’ensemble un membre qui siégera au conseil sans toutefois posséder les prérogatives pouvant influer la vision du groupe. Une formalité qui vis’e la représentativité du grand nombre devant l’État. Cet organe exécutif va se présenter sous deux aspects. L’ assemblée générale (ou collège régional) constitué de la house of divisional representatives et la house of chiefs.

Cette nouvelle organisation a pour source l’anthropologie de ces deux régions qui évoluaient depuis l’époque coloniale sous la configuration d’un parlement bicaméral avec une chambre des représentants et d’une chambre des chefs traditionnels. Dans ce sens le code général de la décentralisation sera appliqué à travers le statut spécial inscrit aux autorités traditionnelles dans le chapitre de la gestion directe des affaires locales.

La house of divisional representatives pourrait comprendre 70 membres élus par un collège électoral constitué des conseillers municipaux de chaque département de la région. Elle statut sur toutes les matières relevant de la compétence de I’ assemblée générale constituée en cinq commissions. La bouse of chiefs comprendrait vingt membres issus d’un mandat traditionnel. L’assemblée générale émet un avis sur le statut de la chefferie traditionnelle.

Précedent Région du Centre: Un ancien Lion indomptable intronisé Chef traditionnel
Suivant Massacre de Ngarbuh: Human Rights Watch exige « l’équité » avant le procès des soldats prévu le 17 décembre

Auteur

Vous pourriez aussi aimer

Actu Cameroun

Maroua 1er : Le torchon brule entre le Sous-Préfet et les tenanciers de Snack-Bars

L’autorité administrative n’y est pas allée de main morte contre les opérateurs du commerce de nuit vendredi 17 juillet 2020. En effet, le Sous-Préfet Joseph Densou a apposé des scellés sur

Actu Cameroun

Décentralisation : Les journalistes se mobilisent

L’antenne UPF de l’Adamaoua a organisé une table ronde il y a deux semaines à Ngaoundéré, dans l’optique de réfléchir sur le traitement médiatique des enjeux de décentralisation par les

Actu Cameroun

Recrutement au MINDDEVEL : Le Ministre dit non aux enseignants

Le ministre de la décentralisation et du développement local, a consigné sa décision via un communiqué rendu public le jeudi 6 septembre 2018.

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire