Nécrologie: Victor Fotso, l’ancien Maire de Pete-Bandjoun porté en terre

Nécrologie: Victor Fotso, l’ancien Maire de Pete-Bandjoun porté en terre

Le patriarche de la localité et influent homme d’affaires a été inhumé samedi 20 juin 2020 en présence du représentant du Chef de l’Etat. Il a été élevé à titre posthume au rang de Commandeur du Mérite Agricole.

Fin d’un feuilleton à rebondissements. Fotso Victor a finalement été inhumé le 20 juin 2020. Jusqu’à la veille de cette date, le doute persistait et cette question hantait les esprits. Mais par la suite, les choses sont allées très vite. Peu après le verdict de l’affaire qui opposait des factions antagonistes de sa famille dans un tribunal de Nanterre en France, favorable au rapatriement de la dépouille, les mesures seront illico presto prises.

La décision rendue par le tribunal de proximité de Courbevoie donnait en fait quitus à Laure Fotso d’organiser les obsèques de son père. Annoncé vendredi 19 à 18 heures, c’est plutôt autour de 9 heures samedi 20 juin 2020 que l’avion spécial affrété pour le transfert des restes de l’homme d’affaire décédé au mois de mars dernier, atterrira à l’aéroport de Bafoussam-Bamougoum.

Lire aussi : Victor Fotso, le « roi » maire de Pete-Bandjoun est décédé à Paris le 20 mars 2020

Accueilli par des personnalités dont Jean Nkuété, secrétaire général du comité central du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc), en qualité de représentant du Chef de l’Etat, le corps d’un des pionniers de l’économie camerounaise aura d’abord droit à des honneurs militaires avant son transfert, en procession, vers la place des fêtes de Bandjoun.

Pendant un peu plus d’une heure, ses anciens collègues de la Mairie, de l’association Communes et villes unies du Cameroun (Cvuc) et ses anciens camarades du Rdpc lui rendront un vibrant hommage. Maptué Nicky Love a salué la mémoire d’un homme qui a su conquérir le cœur des populations de Bandjoun à travers son engagement dans la construction des infrastructures sociales de base. Le nouvel édile a promis de continuer à pérenniser ses actions. Djadjo Tcomtchoua, secrétaire général des Cvuc-Ouest a regretté la disparition d’une personnalité dont l’apport personnel et l’aura auront permis à l’antenne Ouest de cette organisation d’être une référence au Cameroun. Albert Kouinche et le Pr Lazare Kaptué se sont montrés affligés par la perte de la figure de proue du Rdpc dans le Koung-Khi. Pour eux, les victoires du parti au pouvoir dans ce département étaient en grande partie, l’œuvre du défunt patriarche de Bandjoun.

Après cette étape, la dépouille a été conduite à la paroisse Christ Roi de Mbouo, puis en sa résidence où une messe a été célébrée par les évêques Dieudonné Watio, Emmanuel Dassi Youfang et Joseph Atanga respectivement des diocèses de Bafoussam, Bafia et Bertoua. De même, pendant cette étape qui a précédé l’inhumation dans la stricte intimité familiale, a été ponctuée de témoignages de ses parents, enfants et des gendres.

Précedent Bâtiments Publics : Le ministre du Développement local recommande l’usage des matériaux locaux
Suivant Le constructeur Seat se lance dans l’électromobilité

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 933 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Cameroun

Cameroun: l’Union européenne soutient les municipalités de l’Est

Afin d’améliorer les conditions de vie des populations, l’Union Européenne a accordé le 9 mars dernier, 208.169.542 Fcfa aux communes de Bertoua 1er et de Nguélébok, pour étoffer leur gestion

Actu Cameroun

JMH 2019 – Gestion des déchets plastiques : 600 000 tonnes de menaces

Parmi les défis mondiaux les plus-en vue, se situe le management des ordures. Partielle exigence pour avoir des villes vertes et donc des logements résilients, leur transformation demeure une équation

Actu Cameroun

EYONG TIKU: “Si chaque commune peut décerner un Prix spécial du cinéma de son territoire, ça peut être une bonne initiative pour faire redécoller notre 7ème art!”

Chercheur à L’Université de Maroua, région de l’Extrême-Nord, Eyong Tiku a mis en lumière l’importance des mythologies au service des productions cinématographiques post 1990, lors du colloque international de Yaoundé,

1 Commentaire

  1. BOPABE Barnabas
    juin 29, 11:02 Reply

    Enfin, mieux vaut tard que jamais. Avec une vision d’un Opérateur Principal de Développement Local, nous espèrons que l’image de notre arrondissement rayonnera avec ce battiment(Hotel de ville) qui réunira les Acteurs, les Opérateurs de développement et les magistrats municipaux au tour de la problématique de développement local.

Laisser un commentaire