Municipales 2020: Qui d’Anne Hidalgo ou Rachida Dati remportera la bataille de Paris?

Municipales 2020: Qui d’Anne Hidalgo ou Rachida Dati remportera la bataille de Paris?

Les deux figures politiques font office de favorites pour l’une des plus grandes capitales du monde. Dimanche 15 mars 2020, sera date du premier tour. Au-delà de ce duel, plusieurs candidats jouent les trouble-fêtes.

Située au carrefour des échanges européens et mondiaux, l’Île-de-France est la première région économique française et l’une des premières au niveau européen. Composée de 8 départements, 1 287 communes et arrondissements, elle accueille une population de 12,2 millions d’habitants (18 % de la population française métropolitaine), plus jeune que la moyenne nationale.

Lire aussi : Agnès Buzyn démissionne et va à l’assaut de Paris

Rachida Dati, la candidate LR qui ne veut rien lâcher

Propreté et sécurité sont les deux axes que la challenger des républicaines s’appuie. Rachida Dati a décliné ses deux priorités tout au long de la campagne des élections municipales. La candidate LR a ciblé le bilan de la maire sortante Anne Hidalgo, notamment lors des débats télé du premier tour. Sa liste « Engagés pour changer Paris », table sur les sept thématiques suivantes : transports, commerce, éducation, logement, sécurité, environnement et finances.

S’agissant de la sécurité, elle envisage la création d’une police municipale armée et formée pour lutter contre la délinquance du quotidien et sécuriser l’espace public. 3400 agents formés et déployés sur le terrain seront chargés de lutter contre la délinquance du quotidien, sans se limiter aux seules incivilités comme c’est le cas aujourd’hui. Ces effectifs proviendront selon elle, d’une part de la conversion des agents de la Direction de la prévention, de la sécurité et de la protection (DPSP) de la Mairie en policiers municipaux, d’autre part par des recrutements classiques sur concours. L’ancienne Ministre et députée européenne se sert de son expérience.

En outre, Rachida Dati veut faire passer le nombre de caméras de vidéoprotection de 1360 actuellement, à 4000 au cours de la mandature, soit une caméra pour 550 habitants, proche du ratio qu’elle a obtenu pour le 7e arrondissement dont elle est Maire à force de négociation.

En matière d’environnement, elle souhaite réorganiser la direction de propreté et renforcerai les pouvoirs du Maire d’arrondissement, notamment la gestion d’une partie des effectifs de la propreté, et dotation d’un budget spécifique pour développer des dispositifs d’hygiène.

Lire aussi : Anne Hidalgo loge les sans-abris

Anne Hidalgo favorable à Paris en « ville verte »

Une ville 100 % vélo, De nouvelles pistes aménagées, de nouveaux stationnements sécurisés, des formations au vélo dès le plus jeune âge. Un code de la rue concerté avec les Parisiennes et les Parisiens qui donne priorité aux plus vulnérables, voici quelques points sur lesquels la maire sortante et candidate surfe.

Pour une ville toujours plus verte, plusieurs parcs et jardins envisagés. Au moins 5 grandes forêts urbaines et une centaine de petites, 4 nouveaux grands parcs et toujours plus de potagers verront le jour pour susciter l’agriculture urbaine. Hidalgo va meme plus loin, la biodiversité. Elle sollicite la protection des populations d’oiseaux, de hérissons, la réintroduction de certaines espèces comme les grenouilles et les pollinisateurs sauvages. Objectif zéro déchet : fin des plastiques à usage unique en 2024, poubelles de tri sélectif dans toutes les rues, valorisation des déchets pour un budget global d’environ 1 milliard d’euros.

Lire aussi : Les municipales à suivre dans le monde en 2020

Meme si elles ont le vent en poupe et données favorites, elles sont talonnées de près par Agnès Buzin, (ex-ministre démissionnaire de la santé) de la République En Marche, et Cédric Villani (ex LREM) pour les plus connus.

Les candidats David Belliard (Europe Ecologie les Verts) et Danielle Simonnet (la France Insoumise) faisaient tous deux partis de l’opposition, à Paris, durant cette mandature, tandis que Serge Federbush issu de la droite libérale, est le moins connu, mais bénéficie du soutien de l’extrême-droite.  Enfin celui qui s’est déclaré le premier, pour remplacer Anne Hidalgo est le roi des forains : Marcel Campion et son mouvement « Libérons Paris » !

Précedent Douala : Les voies alternatives achevées à l’Entrée Est
Suivant Municipales 2020 à Paris : Anne Hidalgo trotte en tête des sondages

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 831 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Monde

Législatives en Israël : le Premier ministre Benjamin Netanyahu et Benny Gantz au coude à coude

L’issue des élections semble serrée entre le Likoud de Benjamin Netanyahu et l’alliance centriste “Bleu et blanc” de Benny Gantz, mardi 9 avril 2019 après la clôture des bureaux de

Actu Monde

Angleterre : Des africains maires de communes de Londres

En Angleterre, des citoyens d’origine africaine occupent désormais des postes de maires de communes de Londres.

Inter-Communes

Québec: création d’un fonds local de solidarité dans la MRC des Moulins

Le fonds est destiné à la croissance des entreprises et le développement économique régional. La Fédération québécoise des municipalités (FQM) verse une contribution financière de 100 000 $ à la Municipalité régionale

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire