Climat : L’Europe sera-t-elle le premier continent neutre en carbone en 2050?

Climat : L’Europe sera-t-elle le premier continent neutre en carbone en 2050?

L’Union Européenne détient un projet ambitieux pour les 30 prochaines années en matière de neutralité carbone. La nouvelle patronne de la Commission, Ursula Von Der Leyen, qui défend son « Green Deal » depuis le 4 mars 2020, se heurte cependant à la continuité des énergies polluantes dans le vieux continent.

Les ravages du changement climatique se font sentir partout dans le monde. Les Etats, organisés en communauté essaient tant bien que mal de s’arrimer aux exigences du developpement durable. L’urgence se présente, l’Union Européenne tente d’y faire face depuis de nombreuses années.

Que prévoit le plan climat ?

En prenant la présidence de la Commission le 1er décembre 2019, l’Allemande Ursula Von der Leyen, a présenté son ambition climatique pour l’UE et laissé cent jours à son bras droit, le Néerlandais Frans Timmermans, pour proposer un Pacte vert. Ce Green deal envisage de faire de l’Europe, le premier continent neutre en carbone en 2050. Le premier acte a été présenté en janvier 2020. Il s’agit du Fonds de transition juste, doté de 7,5 milliards d’euros. Il doit permettre aux régions les plus dépendantes au pétrole et au charbon d’amorcer leur conversion à des énergies propres.

Que cache la loi climat 2020 ?

La Commission entend inscrire dans le marbre des objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre, responsables du dérèglement climatique, plus ambitieux. Ils seront révisés tous les cinq ans, sur la base des meilleures données scientifiques disponibles. Que les politiques tiennent compte des rapports du GIEC et des experts climat des Nations Unies entre autres.

Le projet de loi doit aussi aligner toutes les législations européennes sur les objectifs climat de l’Accord de Paris, et possiblement interdire le financement public des énergies fossiles dans les pays de l’UE. En France, cela permettrait de réorienter environ 20 milliards d’euros vers des politiques meilleures pour le climat.

Les mauvais élèves de l’Europe

En 2018, l’Allemagne reste de très loin l’Etat qui émet le plus de CO2. A elle seule, elle représente près d’un quart (22,5%) des émissions totales de l’Union Européenne. Deux fois plus que le Royaume-Uni (11,4%), la Pologne (10,3%) ou encore la France (10%). Les Etats européens “les plus pollueurs” sont cependant sur la bonne voie puisqu’ils ont tous réduit leurs émissions de CO2 entre 2017 et 2018 – à l’exception notable de la Pologne, qui a augmenté ses émissions de 3,5% lors de la même période, l’un des pires scores de toute l’Union Européenne.

Précedent Coronavirus : Une épidémie qui ronge l’économie mondiale de 0,5%
Suivant Mandature 2013-2020 : Ces maires qui ont définitivement rangé leur écharpe

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 913 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu

Evasion fiscale: Plus de 825 milliards d’Euros de pertes en Europe

Dans une étude publiée récemment, des chercheurs de l’université de Californie à Berkeley et de l’université de Copenhague ont estimé que près de 40 % des bénéfices des multinationales (plus

Actu

Environnement : Berlin revoit ses ambitions pour le changement climatique

L’Allemagne devrait revoir à la baisse ses ambitions pour lutter contre le réchauffement climatique.

Actu Monde

Brésil : Tenue des élections générales à multiples enjeux

Les brésiliens ont été appelés aux urnes dimanche 7 octobre 2018, à l’effet de choisir leur président de la république, et leurs représentants locaux. Les bureaux de vote ont ouvert 

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire