Rwanda – Résilience urbaine : Le developpement intégré au menu d’un atelier

Rwanda – Résilience urbaine : Le developpement intégré au menu d’un atelier

La première séance de travail sur le developpement de proximité, s’est tenue à Kigali le 1er Aout 2019. Le pays envisage la construction de la première ville verte du continent noir pour 5 milliards de dollars.

Administrée par Marie-Chantal Rwakazina, Maire de Kigali depuis 2016, la municipalité a mis sur pied un atelier consultatif avec la société civile, et les experts du monde urbain, afin de réfléchir ensemble sur les villes de demain. Il s’agissait de proposer tout au long des travaux, des solutions innovantes pour le devenir des cités, de prendre la température au niveau des programmes locaux en cours d’élaboration, qui s’étendront de 2019 à 2023.

Wakanda, l’ambitieux projet à 5 milliards de Dollars

Il est à noter que le réchauffement climatique sollicite près de 10 % du budget du Rwanda. À travers « Wakanda », le pays du président Kagame a choisi d’en réduire l’impact de manière radicale. Le pari d’une ville verte est audacieux, mais à Kigali, on y croit d’autant plus que les autorités ont décidé d’en décliner le concept dans six villes secondaires. Défi environnemental donc, mais aussi défi économique autour de ce qui a été baptisé du nom de code « Green City ». Les ingénieurs estiment entre 4 à 5 milliards de dollars l’investissement nécessaire à la construction de cette future cité 100 % durable. Point important de l’approche : miser sur des technologies vertes résilientes, notamment en matière d’urbanisation et de transport. De quoi le roder au pays avant de l’exporter vers d’autres pays du continent africain à plus ou moins longue échéance.

En effet, présentée dans les grandes lignes en mai 2019, cette future ville 100 % écolo a déjà été rebaptisée « Wakanda » par la population du Rwanda, en référence au blockbuster américain Black Panther, commercialisé au début de l’année, et dont la majeure partie de l’action se situe dans le royaume imaginaire de Wakanda.

Le début des travaux est annoncé pour janvier 2020. Tandis que les différentes études s’achèveront d’ici décembre 2019, a précisé à la presse locale Eudes Kayumba, le chef d’équipe adjoint du projet pilote Green City. Et qui se déroulent avec l’aide d’entreprises européennes, mais aucune française pour l’instant. Le Fonds vert rwandais (FONERWA), avec le soutien financier de la Coopération allemande au développement, par l’intermédiaire de la Banque de développement de la KFW, a entrepris l’étude de faisabilité. Alors que SWECO, un cabinet d’ingénierie et d’architecture basé à Stockholm en Suède a été retenu pour la mise en œuvre du projet.

En outre, la ville verte occupera 620 hectares en périphérie de la capitale Kigali, dans le secteur de Kinyinya, district de Gasabo. Elle bénéficiera de technologies propres. Elle sera alimentée, par exemple, par des énergies renouvelables, grâce à des installations de biogaz et solaires, et elle disposera d’un traitement durable des déchets valorisant le recyclage. La récupération, la réutilisation de l’eau, grâce à des réservoirs de stockage à l’échelle industrielle, réduiront les captages pendant la saison sèche et réduiront par ailleurs les eaux de ruissellement, amplifiées par la déforestation.

Des forêts urbaines seront également préservées et étendues. Et tandis que les habitants circuleront en véhicules électriques, de pistes pour vélos et motos, également électriques, seront aménagées. L’utilisation de téléphériques est également envisagée pour les transports en commun au pays des Milles Collines. Dans le même esprit, les matériaux utilisés pour la construction des habitations et des bâtiments d’activités seront principalement locaux, donc plus respectueux de l’environnement, en limitant les transports, et moins cher.

Précedent Tanzanie - Environnement: EcoAct redonne une seconde vie au plastique
Suivant Environnement : L’Indonésie renvoie ses déchets à la France !

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 928 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu

Commune de Nguélémendouka: Bientôt une digue pour relier deux villages

Depuis 40 ans, les populations de cette municipalité située dans la région de l’Est, département du Haut-Nyong, caressent le rêve de voir les deux villages Koumbou & Miambo reliés par

Actu

L’UE satisfaite de HIMO-PNDP

«Un  projet qui marche et qui fait ses preuves » C’est ce qu’a déclaré le chef de délégation de l’Union européenne au Cameroun, en tournée dans l’Extrême Nord, lors d’une visite

Actu Cameroun

Conseil national de la décentralisation : L’élargissement des compétences aux communes au menu

La deuxième session du conseil s’est tenue sous la houlette du Premier Ministre Philémon Yang, jeudi 20 décembre 2018 à Yaoundé.

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire