France-Dombes: Cinq communes vont créer des espaces sans tabac!

France-Dombes: Cinq communes vont créer des espaces sans tabac!

Face à la hausse de la mortalité en France due au tabac, la Ligue nationale contre le cancer s’est engagée dans une campagne de sensibilisation du public, par le biais des responsables de collectivités, à la protection de la santé.

Le comité châtillonnais, présidé par Martial Martin, a rencontré les maires de l’Abergement-Clémencia, Baneins, Châtillon-sur-Chalaronne, Relevant et Sandrans afin de leur présenter le label ” Espace sans tabac “.

Il s’agit de délimiter des zones non-fumeurs, donnant lieu à une contravention si l’interdiction n’est pas respectée.

La réaction des maires est unanime : une adhésion spontanée compte tenu des enjeux pour la santé mais aussi au regard du laxisme de certains de leurs administrés. L’un ou l’autre est hélas trop souvent interpellé sur des mégots qui jonchent le sol devant l’entrée de l’école et dans la cour, des parents fumant à l’entrée, voire la demande de certains de pouvoir disposer d’un cendrier.

Des panneaux signaleront très prochainement ces espaces, notamment aux entrées et dans les cours des écoles, sur les places, parcs et jardins.  Ces cinq communes sont les seules de l’Ain, avec Bourg-en-Bresse et son parc de Bouvent, à être dotées du label à ce jour.

En France, Auxerre et Cornimont étaient labellisées en 2018, ainsi que Nice, Cannes, Cannes-La Bocca, Menton, Saint-Quentin, Saint-Jean-de-Luz et Rodez pour leurs plages.

Mais cette démarche auprès des communes s’accompagne d’une action auprès des enfants des écoles, la prévention contre les méfaits du tabagisme étant au centre des préoccupations de la ligue. Elle s’inscrit dans la sensibilisation des plus jeunes visant à “dénormaliser” le phénomène qui, pour beaucoup, est considéré comme normal, et en prévenant notamment la tentation de la ” première cigarette “.

Dès 2018, le comité de Châtillon-sur-Chalaronne a proposé aux écoles primaires des interventions auprès des élèves de CM2, voire CM1. Un avis favorable vite accepté par les écoles.

Des bénévoles, formés et dotés de supports interactifs, ont rencontré à plusieurs reprises plus d’une centaine d’enfants dans les écoles des cinq communes déjà contactées. Les enfants se révèlent intéressés et interpellés, posant nombre de questions et échangeant aussi sur les attitudes rencontrées autour d’eux.

Le comité poursuit ses interventions auprès d’une nouvelle école, celle de Neuville-les-Dames. Les responsables souhaitent élargir ce service à l’ensemble des villes et villages de la communauté de communes de la Dombes.

Source: lavoixdelain

Précedent Développement local: Les indications géographiques explorées par le MINMIDT
Suivant France - Istres : La gare routière du Palio métamorphosée

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 737 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Cameroun

Conseil constitutionnel : l’équipe désormais en poste

Les onze membres de l’institution ont prêté serment ce lundi 5 mars au cours d’une d’une cérémonie solennelle au Palais des congrès de Yaoundé.  C’est un autre chapitre de l’histoire

Actu Afrique

Developpement urbain : Le Mozambique songe à un programme national

Il s’agira pour le gouvernement mozambicain de promouvoir la résilience urbaine et locale, avec l’aide de la Banque Mondiale.

Actu Cameroun

400 milliards pour la décentralisation au Cameroun en 7 ans

Un montant insatisfaisant pour les 374 communes  camerounaises selon les élus locaux. Le financement des communes camerounaises par le gouvernement dans le cadre de la décentralisation se chiffre à 400

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire