Mauritanie: Un projet en faveur des villes productives lancé

Mauritanie: Un projet en faveur des villes productives lancé

Un projet d’appui à la décentralisation et au développement des villes productives (MODOUN) a été lancé le 24 Octobre 2020, par le gouvernement mauritanien. Ledit projet est co-financé par la Banque mondiale, qui débourse 65 millions dollars (plus de 36 milliards FCFA) de prêts, et l’État mauritanien.

Ce projet d’appui à la décentralisation et au développement des villes productives (MODOUN) planche sur les recrutements d’entreprises pour la réalisation des travaux, la fourniture des biens et services et la fourniture de conseils qui entrent dans le cadre la réalisation du projet qui comprend  quatre composantes : « l’amélioration de l’accès aux infrastructures et aux services pour le développement économique, le renforcement de la décentralisation et des capacités des collectivités locales, la gestion du projet MODOUN ainsi que la composante d’intervention d’urgence contingente ».

Cette dernière composante est déterminée par l’existence d’une catastrophe naturelle simulant les moyens de subsistance des personnes vivant dans la zone du projet et par une réallocation des fonds du projet pour couvrir les coûts de réponse d’urgence.

Le gouvernement mauritanien a invité les entreprises et personnes physiques intéressées par les contrats de réalisation de travaux, de fourniture de biens, de services… à contacter la Cellule de coordination du projet, en attendant la formulation des avis de marchés spécifiques soumis à un appel d’offres international.

Aujourd’hui, la Mauritanie a le deuxième taux d’urbanisation le plus rapide d’Afrique, la population urbaine ne cessant d’augmenter. Malgré les progrès réalisés dans la réduction des inégalités spatiales, les villes en Mauritanie ont tendance à obtenir de meilleurs résultats dans la lutte contre la pauvreté par rapport aux zones rurales.

Plus de la moitié des pauvres (54%) vivent dans quatre régions (wilayas) rurales du sud : Brakna, Gorgol, Hodh Ech Chargui et Assaba, où l’inégalité d’accès à des services sociaux de qualité et des marchés du travail constituent un obstacle au développement.

Précedent Mali - Changement climatique: L'UNESCO appuie l'ONG IWENE
Suivant Kumba: Plusieurs enfants tués dans l'attaque d'une école

Auteur

Vous pourriez aussi aimer

Actu

Brésil: 20 % des exportations vers l’Europe proviennent de la déforestation illégale

L’Amazonie et le Cerrado, les deux plus grands biomes brésiliens, connaissent les taux de déforestation illégale les plus élevés. Une vaste étude révèle que 20 % des importations vers l’Union européenne proviennent de ces

Actu Cameroun

Crise anglophone : La mairie de Buéa lance une campagne de recensement des déplacés

Le maire Patrick Ekema s’est prononcé samedi 3 novembre 2018, sur le mode d’identification des victimes de la crise anglophone dans sa municipalité. Après le gouverneur du sud-ouest Bernard Okalia

Actu Monde

Changement climatique : Les sols en danger selon un rapport alarmant du GIEC !

Jeudi 8 août 2019, le groupement d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), réuni à Genève, a rendu public un rapport alertant sur la surexploitation des ressources terrestres et ses

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire