Energie durable et climat : La société civile remobilisée à Dakar

Energie durable et climat : La société civile remobilisée à Dakar

Face à l’urgence climatique et aux enjeux des énergies alternatives, un atelier se tient dans la capitale sénégalaise du 16 au 18 juillet 2019, à l’endroit des organisations de la société civile.

35 membres des OSC engagées avec la Convention des Maires en Afrique Subsaharienne (CoMSSA) sont réunis à Dakar pour passer en revue les actions menées au sein des CTD ; Plusieurs villes signataires sont impliquées dans le cadre de l’élaboration des Plans d’actions Climat Energie.  L’objectif principal du projet COM SSA, d’une durée de 4 ans et lancé en décembre 2015 en marge de la COP 21 à Paris, est d’augmenter les capacités des villes à fournir l’accès à des services énergétiques suffisants, durables et sûrs aux populations urbaines et péri-urbaines.

Une attention particulière sera accordée à l’efficacité énergétique et aux énergies renouvelables comme moteurs pour rendre les services faibles en émission locale et pour réduire la vulnérabilité des villes aux changements climatiques. Un autre objectif est l’augmentation des capacités de planification des gouvernements locaux concernant l’aménagement urbain, la mobilité et l’énergie.

Le consortium de dix partenaires (aussi connu comme la « Plateforme des Autorités Locales ») est déjà mis en place, et le projet vise maintenant à sélectionner les villes pionnières qui seront financées et soutenues dans le processus de conception et d’application de leurs plans locaux.

En rappel, à la suite de l’appel à proposition «Soutenir la participation des villes subsahariennes à la Convention des maires » publié par la Commission européenne le 23 décembre 2015, quatre ateliers ont été organisés en Afrique subsaharienne en février 2016 pour informer les villes sur l’appel à propositions, pour expliquer le projet CoM SSA et pour mobiliser et sensibiliser un maximum de villes à cette initiative.

Afin d’être en mesure de fournir des résultats vis-à-vis de l’objectif global déclaré, le projet travaillera conformément aux orientations définies par des objectifs spécifiques qui sont énoncés notamment, le renforcement de la capacité des villes de l’Afrique subsaharienne à formuler et à mettre en œuvre des plans d’action pour leur énergie, leur mobilité et / ou leur organisation spatiale ; la mise à disposition d’outils de planification, l’amélioration du cadre juridique et institutionnel des collectivités locales ainsi que leurs capacités techniques et leurs capacités de mobilisation des ressources entre autres.

 

Précedent Developpement durable : Les Gouverneurs réfléchissent à l’avenir du Lac Tchad
Suivant Développement local : Le maire et les associations de Ouagadougou accordent leurs violons

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 933 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Cameroun

Chantiers transversaux : 34 projets explorés par le binôme MINHDU-MINDCAF

Une concertation de haut niveau s’est tenue le 7 mai 2019 à l’Hotel de ville de Yaoundé, co-présidée par Célestine Ketcha Courtès et Henri Eyebe Ayissi, pour des actions communes

Actu

Session extraordinaire du Parlement: Ce qui va changer pour la décentralisation

La convocation des deux Chambres par le président de la République le 11 décembre 2019, alimente les conversations au sein de l’opinion publique, concernant le developpement de proximité. Deux temps

Actu Cameroun

Plan d’urgence humanitaire : Paul Atanga Nji fait le point

Le ministre de l’administration territoriale a donné un point de presse jeudi  04 avril 2019 à Yaoundé, pour présenter le 1er rapport du plan d’urgence dans les régions du Nord-Ouest

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire