Édéa: La grève des transporteurs perturbe le trafic routier

Édéa: La grève des transporteurs perturbe le trafic routier

Les transporteurs accusent le maire de s’ingérer dans leur fonctionnement interne, selon certaines sources locales. Le chef-lieu de la Sanaga-Maritime voit son réseau routier pertubé.

La circulation a été fortement perturbée ce lundi matin sur la route qui dessert les villes et villages environnant d’Edéa (la région du Littoral). Et pour cause, les chauffeurs de cette communauté urbaine ont interrompu leur activité de transport pour s’insurger contre les nouvelles dispositions de la mairie de ville d’Edéa.

Les transporteurs accusent le maire de s’ingérer dans leur fonctionnement interne, selon une source concordante. Sous l’impulsion du maire de la ville, le gestionnaire de la gare routière impose un prélèvement journalier sur les voitures de transport.

A savoir 1000 FCFA pour les petits véhicules et 2000 FCFA, pour les cars. Ceci pour la rémunération quotidienne des chargeurs. Ensuite, les chargeurs sont désormais désignés par la mairie.

Abus de pouvoir

Pour les transporteurs, la mairie de ville devrait se contenter des frais de ticket de quai et de bordereau de voyage. Le choix et la rémunération des chargeurs, sont du ressort de leur fonctionnement interne qui ne devrait souffrir d’aucune ingérence.

Cette situation qui paralyse le trafic et crée un préjudice considérable aux citoyens, a fait descendre sur les lieux le Sous-préfet d’Edéa 1er, pour tenter de rétablir l’ordre public.

Cette grève des transporteurs vient rappeler celle qui avait échoué en avril dernier. Les syndicats du secteur des Transports avaient, in extremis, levé le mot d’ordre de grève lancé pour le lundi 6 avril.

En contrepartie, le gouvernement avait promis d’étudier leur demande de baisse des prix de carburant. A cette époque, les transporteurs estimaient que le manque à gagner provoqué par les mesures contre la Covid-19 ne peut être compensé que par une révision à la baisse des prix du carburant à la pompe ou une augmentation des prix du transport.

Le gouvernement s’était alors donné le temps de trouver des mesures appropriées. Les leaders syndicaux, ont échangé avec trois membres du gouvernement.

Source: Actu Cameroun

Précedent Maroua: A quand la reconstruction du Pont de Palar?
Suivant Région du Centre: Un ancien Lion indomptable intronisé Chef traditionnel

Auteur

Vous pourriez aussi aimer

Analyses

MINDDEVEL : les défis de Georges ELANGA OBAM 

Le dernier né des départements ministériels aura la charge d’élaborer la législation pour un fonctionnement optimal des collectivités territoriales. Un budget de 11,477 milliards de FCFA au MINDDEVEL. Une enveloppe

Actu

Sénatoriales 2018 : les candidatures passent au scanner

Depuis le 26 février 2018, l’évaluation de tous les dossiers de candidatures est en cours. Le conseil électoral veille à ce que les documents fournis par les 9 partis qui

Actu

Assainissement: Le difficile accès des camerounais aux toilettes améliorées

Sur 25 millions de Camerounais, 8 et demi seulement ont accès à un assainissement liquide ou à des toilettes améliorées. Le constat établi par le ministère de l’Eau et de

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire