Coopération décentralisée : Comprendre le Partenariat Stratégique AIMF-UE

Coopération décentralisée : Comprendre le Partenariat Stratégique AIMF-UE

La collaboration entre l’Association Internationale des Maires Francophones et l’Union Européenne a jeté les bases de relations élargies entre les collectivités du monde. Les thématiques de developpement durable, d’inégalité entre autres sont quelques domaines phares de l’accord. Que représente concrètement le partenariat AIMF-UE ? Eclairages.

La coopération entre l’AIMF et l’Union européenne a pris une dimension nouvelle avec la signature d’un partenariat stratégique pour la période 2015 – 2020. Il s’agit en effet, d’un accord politique à travers lequel la Commission et l’AIMF s’engagent à mener des actions afin de lutter contre la pauvreté, promouvoir la démocratie et le développement durable notamment.

En outre, la première phase opérationnelle liée à cet accord permet le développement d’activités de plaidoyer des autorités locales francophones, et le renforcement de leurs dynamiques de coopération sous-régionales, notamment dans la région des Grands lacs, en Afrique centrale et dans l’Océan indien. C’est donc à juste titre que se tient à Yaoundé du 23 au 24 Septembre 2019, un atelier sur la restitution des plaidoyers des maires pour définir des normes internationales pour une ville résiliente.

Dans le cas du Cameroun, des groupes de plaidoyer ont été mis en place dans le cadre de ce Partenariat stratégique AIMF-Union européenne en juin 2017. Cette rencontre a rassemblait près de 100 participants représentant les collectivités territoriales décentralisées, les administrations centrales, les parlementaires, les organisations de la société civiles, le secteur privé représenté par les prestataires de services, les partenaires extérieurs au développement. Une évaluation était alors faite suite à ces 4 pôles de plaidoyer à savoir : Finances locales, Services essentiels, Statut de l’élu local et de la Fonction publique territoriale, Changement climatique.

C’est quoi l’AIMF ?

Il s’agit d’une organisation créée en 1979 à l’initiative des maires de Paris et Québec. L’AIMF constitue aujourd’hui un réseau d’élus locaux de 48 pays pour 294 villes membres et associations faitières où le français est la langue officielle, et qui se retrouvent autour de valeurs communes : la place des femmes dans les processus de décision, la démocratie participative ou encore la planification du développement local.  Elle concourt à une meilleure gestion des collectivités, favorise les échanges d’expériences, mobilise l’expertise territoriale francophone et finance des projets de développement.

Quelles sont les avancées depuis 2015 ?

Plusieurs activités ont été réalisées dans le cadre de cette coopération parmi lesquelles, L’Association des Villes et Communes de l’Océan indien relancée par l’Assemblée générale extraordinaire d’Antananarivo les 5 et 6 décembre 2016, ou les statuts ot été adoptés, mise à disposition de locaux par la Mairie de Saint-Denis, élection d’un nouveau Bureau et adoption d’un plan d’action.

 De plus, la Plateforme des Autorités locales des Pays des Grands Lacs s’est dotée de statuts, d’un siège et d’un Bureau, et d’un plan d’action axé sur la reconnaissance du rôle des Autorités locales et sur le vivre ensemble.

L’Association des Maires d’Afrique centrale également ressuscitée, A l’occasion du 85e Bureau de l’AIMF qui s’est tenu à Brazzaville du 24 au 26 mars 2017, les maires ont élu un Bureau et défini la feuille de route pour l’enregistrement légal du réseau au Cameroun. Le Président de la Commission de la CEMAC a reconnu officiellement ce réseau comme un interlocuteur clé de la CEMAC, notamment dans le cadre de la préparation et la mise en œuvre du Schéma directeur d’aménagement de la CEMAC.

 Dans la continuité du Partenariat stratégique, l’AIMF et l’Union européenne, à travers les Délégations de l’UE en Guinée et au Bénin, ont lancé, le 1er janvier 2017, un projet d’appui à l’Association Nationale des Communes de Guinée et à l’Association Nationale des Communes du Bénin.

Précedent Plaidoyer des maires pour les villes résilientes : Un atelier annoncé
Suivant ODD11 - Villes et Communautés Durables : Comprendre le concept

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 913 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Cameroun

Ressources naturelles : Les communes n’en profitent pas

Les communes camerounaises richement pauvres Depuis le lancement de l’exploitation des ressources naturelles du sol et du sous-sol du Cameroun, les communes de ce pays d’Afrique centrale tardent encore à

Actu

Commune de Douala 4ème : Une Opération de recouvrement d’impôts libératoires tourne au vinaigre

Un accident de circulation qui a fait de nombreuses victimes est survenu  vendredi 30 novembre à Bonassama, alors que des agents de la commune de Douala 4ème étaient en pleine

Actu Cameroun

Marché moderne de Sangmélima : Réné Claude Meka en visite ce jeudi

L’espace marchand de la ville située dans la région du Sud, connaitra un arrêt d’évaluation des travaux presqu’achevés jeudi 14 mars 2019 du chef d’État-major des armées.

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire