Plaidoyer des maires pour les villes résilientes : Un atelier annoncé

Plaidoyer des maires pour les villes résilientes : Un atelier annoncé

Face aux défis que constituent les villes durables dans le monde, les maires camerounais ont émis une voix à ce sujet. Un point presse a eu lieu vendredi 20 Septembre 2019 à Yaoundé afin de présenter les pourparlers.

Dans le cadre du partenariat stratégique AIMF (Association internationale des Maires francophones) et l’Union Européenne, un atelier de restitution des plaidoyers des élus locaux se tiendra du 23 au 24 septembre 2019 à Yaoundé. Les travaux ont pour objectifs de parvenir à la définition des normes internationales pour une ville durable.

L’Honorable HERZESSE Zondol, Président de la Commission des lois constitutionnelles à l’Assemblée Nationale qui prenait part à cet échange avec les hommes de médias, a précisé que l’hémicycle s’implique dans ces travaux en qualité de porte-voix des collectivités territoriales décentralisées, pour accoucher des procédures législatives, qui contribueront à la mise en valeur des propositions faites par les maires.

L’Objectif de developpement durable numéro 11 des Nations Unies qui fait référence aux villes et communautés durables, demeure la philosophie qui soutend cet atelier organisé par l’AIMF, avec le concours des Communes et Villes Unies du Cameroun(CVUC), la Communauté Urbaine de Yaoundé et l’Union Européenne.

M.Anicet Akoa, Maire de Ngoulemakong, commune située dans la région du Sud, par ailleurs, Vice-Président de CVUC a précisé lors de sa prise de parole, que de nombreux secteurs ont été éludés par les maires, avec l’appui d’experts, des ministères sectoriels, parlementaires, la société civile, des universitaires. Des services essentiels (eau, énergie, éducation etc….) en passant par la question des déchets, de nombreux couloirs ont été abordés par le Comité restreint. L’accompagnement qui dure depuis 40 ans avec l’AIMF vise à renforcer les compétences des élus locaux camerounais. Il est à noter que des expériences similaires existent au Burkina-Faso, au Sénégal entre autres. Le Maire Anicet Akoa a ajouté que les résultats attendus étaient de deux types à la suite de cet atelier. D’abord au plan stratégique avec des enjeux sur les actions municipales, et enfin au plan opérationnel qui table sur une vision de production, Learning by doing. « Les propositions des maires seront des phares pour les pouvoirs publics concernant les villes durables, une preuve que les élus locaux parlent d’une meme voix » a-t-il précisé au micro de Villes & Communes.

En effet, l’atelier de restitution des plaidoyers des magistrats municipaux s’ouvrira lundi 23 Septembre à l’Assemblée Nationale, et s’achèvera le lendemain dans les locaux de la Communauté Urbaine de Yaoundé.

Précedent Mobilisation citoyenne autours des projets urbains : Célestine Ketcha Courtès plaide pour l’éducation
Suivant Coopération décentralisée : Comprendre le Partenariat Stratégique AIMF-UE

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 933 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu

Burkina-Faso : La lutte contre les fausses immatriculations de véhicules entamée

Les autorités burkinabés ont entrepris une vaste opération d’immatriculations obligatoires des véhicules automobiles. Face à la menace terroriste et aux fausses immatriculations, un nouveau système d’identification avec un code de

L'Invité

Kako Nait Ali: “Le recyclage fait partie de la solution mais ne permet pas, à lui seul, de construire une politique de gestion des déchets efficace et pérenne dans une ville ou une agglomération”

La planète est soumise aux nouveaux facteurs de developpement durable impulsés par les Nations Unies. Parmi les enjeux qui prédominent, se trouvent la lutte contre les déchets plastiques. Ces derniers

Actu

Allemagne : La CSU perd sa majorité absolue lors des régionales en Bavière

Le parti conservateur bavarois, allié incontournable de la chancelière Angela Merkel, a subi une défaite historique lors des élections régionales dimanche 14 octobre 2018. La CSU perd sa majorité absolue

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire