Développement rural : du bitume pour relier trois départements du Centre et du Littoral

Développement rural : du bitume pour relier trois départements du Centre et du Littoral

En partenariat avec la banque mondiale, le MINADER à travers le PIDMA a lancé le 2 Février dernier, la sensibilisation autour de la réhabilitation de l’axe Evodoula-Mbede-Ndom.

 Les populations des départements de la Lékié (Evodoula), du Nyong et Ekelle (Mbede) et de Ndom (Sanaga Maritime) sont les principaux bénéficiaires du bitume qui va relier ces trois unités administratives et même les régions du Centre (Evodoula et Mbede) et du Littoral (Ndom). Vendredi dernier, c’est à Evodoula que le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Henri Eyebé Ayissi, a lancé une série de réunions de sensibilisation et d’information des populations relatives aux travaux de réhabilitation des routes rurales et le bitumage de la route Evodoula-Mbede-Ndom dans le cadre du Projet d’investissement et de développement des marchés agricoles (Pidma). Cet axe routier a pour objectif de contribuer à la transformation de l’agriculture de subsistance (maïs, manioc et sorgho) traditionnellement caractérisée par une faible productivité, en une agriculture de rente avec des chaînes de valeurs compétitives. Pour le Minader, il était question de susciter l’adhésion des populations à ce projet en leur présentant sa nécessité.

Henri Eyebé Ayissi a invité les élites des localités concernées à accompagner ces actions gouvernementales. Financés par le Pidma, les travaux de réhabilitation et de construction de l’axe Evodoula-Mbede-Ndom, long de 87,3 kilomètres, seront lancés au cours de ce mois de février, a révélé le Minader. Les financements qui sont déjà « disponibles » s’élèvent à 7,6 milliards de F. Délai d’exécution: 24 mois à en croire les responsables du Pidma, par l’entreprise Sinohydro. Pour le coordonnateur national du Pidma, Thomas Ngue Bissa, la réhabilitation de cette route ne devrait pas connaître d’importants obstacles. Car, il s’agit de poser du bitume sur le tracé en terre déjà existant, sur une largeur – trottoirs compris  de huit mètres. Conséquence, il y aura moins de cas d’indemnisations.

Précedent Urbanisation. Douala aménage des pôles pour faciliter la circulation des populations
Suivant Crise des ordures : HYSACAM est là, mais aucun changement

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 741 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Cameroun

Fichier solde de l’Etat : Le MINFOPRA pour une transformation pertinente de sa gestion

Le ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative (Minfopra), préside le séminaire de renforcement des capacités des gestionnaires des ressources humaines sur la conception, la constitution et

Actu Cameroun

Est : nouveau délai fixé pour les logements sociaux de Bertoua

Le ministre de l’habitat Jean Claude Mbwentchou a visité les lieux le 4 juillet. Il a donné jusqu’à novembre prochain aux entreprises pour achever les travaux. Le ministre de l’habitat

Actu Cameroun

Septentrion et Est : la Banque Mondiale prescrit le développement socio-économique

Le document stratégique pour redorer l’économie et la paix au sein de ces régions a été dévoilé au Ministre de l’économie le 18 mai. Le ministre de l’économie, de la

1 Commentaire

Laisser un commentaire