Développement rural : du bitume pour relier trois départements du Centre et du Littoral

Développement rural : du bitume pour relier trois départements du Centre et du Littoral

En partenariat avec la banque mondiale, le MINADER à travers le PIDMA a lancé le 2 Février dernier, la sensibilisation autour de la réhabilitation de l’axe Evodoula-Mbede-Ndom.

 Les populations des départements de la Lékié (Evodoula), du Nyong et Ekelle (Mbede) et de Ndom (Sanaga Maritime) sont les principaux bénéficiaires du bitume qui va relier ces trois unités administratives et même les régions du Centre (Evodoula et Mbede) et du Littoral (Ndom). Vendredi dernier, c’est à Evodoula que le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Henri Eyebé Ayissi, a lancé une série de réunions de sensibilisation et d’information des populations relatives aux travaux de réhabilitation des routes rurales et le bitumage de la route Evodoula-Mbede-Ndom dans le cadre du Projet d’investissement et de développement des marchés agricoles (Pidma). Cet axe routier a pour objectif de contribuer à la transformation de l’agriculture de subsistance (maïs, manioc et sorgho) traditionnellement caractérisée par une faible productivité, en une agriculture de rente avec des chaînes de valeurs compétitives. Pour le Minader, il était question de susciter l’adhésion des populations à ce projet en leur présentant sa nécessité.

Henri Eyebé Ayissi a invité les élites des localités concernées à accompagner ces actions gouvernementales. Financés par le Pidma, les travaux de réhabilitation et de construction de l’axe Evodoula-Mbede-Ndom, long de 87,3 kilomètres, seront lancés au cours de ce mois de février, a révélé le Minader. Les financements qui sont déjà « disponibles » s’élèvent à 7,6 milliards de F. Délai d’exécution: 24 mois à en croire les responsables du Pidma, par l’entreprise Sinohydro. Pour le coordonnateur national du Pidma, Thomas Ngue Bissa, la réhabilitation de cette route ne devrait pas connaître d’importants obstacles. Car, il s’agit de poser du bitume sur le tracé en terre déjà existant, sur une largeur – trottoirs compris  de huit mètres. Conséquence, il y aura moins de cas d’indemnisations.

Précedent Urbanisation. Douala aménage des pôles pour faciliter la circulation des populations
Suivant Crise des ordures : HYSACAM est là, mais aucun changement

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 927 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu

Décès annoncé du Préfet du Mfoundi Jean Claude Tsila

Jean-Claude Tsila, le préfet du département du Mfoundi dans la région du Centre est décédé mercredi 12 Aout 2020 de suites d’AVC. Selon des sources concordantes, l’Administrateur civil principal était

Actu

EYONG TIKU: “Si chaque commune peut décerner un Prix spécial du cinéma de son territoire, ça peut être une bonne initiative pour faire redécoller notre 7ème art!”

Chercheur à L’Université de Maroua, région de l’Extrême-Nord, Eyong Tiku a mis en lumière l’importance des mythologies au service des productions cinématographiques post 1990, lors du colloque international de Yaoundé,

Actu Cameroun

Le centre de métiers d’Ebebda en chantier

L’infrastructure financée sur fonds C2D a vu sa première pierre posée le 13 juin par le ministre de l’emploi et de la formation professionnelle,  Zacharie Perevet.  Le centre de formation

1 Commentaire

Laisser un commentaire