Gouvernance locale : la guerre du droit à la communauté urbaine de douala

Gouvernance locale : la guerre du droit à la communauté urbaine de douala

L’on s’achemine véritablement vers un dénouement judiciaire.

Le bras de fer qui oppose l’instance urbaine de la ville de Douala depuis un an à ses « ex-employés » n’a pas encore livré tous ses secrets. La grève de la faim entamée le 13 Février par une dizaine de délégués du personnel à Bonanjo, illustre du fossé d’incompréhension et de l’atmosphère électrique de la situation malgré l’implication du gouvernement. Le journal Villes et Communes tente de comprendre les sources de cet imbroglio sans précédent au sein de la Communauté Urbaine de Douala. Un dessin qui pourrait contaminer d’autres « super-municipalités ».

A lire dans ce dossier:

Précedent Guerre du droit à la Communauté Urbaine de Douala: aux sources de la discorde, la couverture santé
Suivant Développement urbain : la réunion du comité technique spécialisé de l’union africaine s’ouvre à rabat

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 922 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Dossiers

Africités 2018 : Merci Marrakech

Après le 5e Sommet organisé en 2009, la cité ocre du Maroc accueille à nouveau le Sommet Africités. Lorsque s’achevait le 7e Sommet Africités à Johannesburg en 2015, les acteurs

Dossiers

Africités 2018 : Nouveau record de participation

L’édition 2018 du Sommet Africités a accueilli 10 000 participants. Nouveau record. Dès la journée du 23 novembre 2018, les organisateurs du 8e Sommet Africités savait qu’une page d’histoire venait

Dossiers

Umushyikirano 2018 : Des citoyens égaux pour les échanges

Assis au milieu des participants comme chaque année, , Paul Kagame et les autres citoyens en salle comme connectés au téléphone ou par internet ont interagi avec les panélistes. Les

1 Commentaire

Laisser un commentaire