Gouvernance locale : la guerre du droit à la communauté urbaine de douala

Gouvernance locale : la guerre du droit à la communauté urbaine de douala

L’on s’achemine véritablement vers un dénouement judiciaire.

Le bras de fer qui oppose l’instance urbaine de la ville de Douala depuis un an à ses « ex-employés » n’a pas encore livré tous ses secrets. La grève de la faim entamée le 13 Février par une dizaine de délégués du personnel à Bonanjo, illustre du fossé d’incompréhension et de l’atmosphère électrique de la situation malgré l’implication du gouvernement. Le journal Villes et Communes tente de comprendre les sources de cet imbroglio sans précédent au sein de la Communauté Urbaine de Douala. Un dessin qui pourrait contaminer d’autres « super-municipalités ».

A lire dans ce dossier:

Précedent Guerre du droit à la Communauté Urbaine de Douala: aux sources de la discorde, la couverture santé
Suivant Développement urbain : la réunion du comité technique spécialisé de l’union africaine s’ouvre à rabat

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 737 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Dossiers

Incendies des marchés : La Cud a pris le pouls

Des constructions et des réhabilitations de marchés envisagées pour « normer » les marchés et résoudre le problème de leur insuffisance. Décembre 2009. Alors que la fête de Noël se prépare activement

Dossiers

Guerre du droit à la Communauté Urbaine de Douala: aux sources de la discorde, la couverture santé

L’affaire a débuté par un sit-in général des employés de la communauté urbaine, le 10 avril 2017. Le personnel, une centaine environ, s’était réuni pour contester le traitement dont il

Dossiers

Plaidoyer des maires pour les villes résilientes : Un atelier annoncé

Face aux défis que constituent les villes durables dans le monde, les maires camerounais ont émis une voix à ce sujet. Un point presse a eu lieu vendredi 20 Septembre

1 Commentaire

Laisser un commentaire