Gouvernance locale : la guerre du droit à la communauté urbaine de douala

Gouvernance locale : la guerre du droit à la communauté urbaine de douala

L’on s’achemine véritablement vers un dénouement judiciaire.

Le bras de fer qui oppose l’instance urbaine de la ville de Douala depuis un an à ses « ex-employés » n’a pas encore livré tous ses secrets. La grève de la faim entamée le 13 Février par une dizaine de délégués du personnel à Bonanjo, illustre du fossé d’incompréhension et de l’atmosphère électrique de la situation malgré l’implication du gouvernement. Le journal Villes et Communes tente de comprendre les sources de cet imbroglio sans précédent au sein de la Communauté Urbaine de Douala. Un dessin qui pourrait contaminer d’autres « super-municipalités ».

A lire dans ce dossier:

Précedent Guerre du droit à la Communauté Urbaine de Douala: aux sources de la discorde, la couverture santé
Suivant Développement urbain : la réunion du comité technique spécialisé de l’union africaine s’ouvre à rabat

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 933 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Dossiers

Hygiène publique et civilités: Nos villes, ces toilettes à ciel ouvert

Yaoundé : Interdit d’interdire d’uriner à tout vent En l’absence de toilettes publiques dans les principales villes du Cameroun, les populations, usagers de la voie publique, déversent spontanément à chaque coin

Dossiers

Elites : nécessaires réformes pour plus de légitimité

Quand la société civile trace la voie, ça peut donner des moments de réflexion comme celui du colloque organisé par le réseau des savoirs, Zenü Network, à Yaoundé en février

Dossiers

« Etre les inventeurs de l’avenir »

Anicet Akoa, Maire de Ngoulemakong et Vice-président des Cvuc Quel regard posez-vous sur le rôle de la catégorie d’élites à laquelle vous appartenez dans la construction récente du Cameroun? Je

1 Commentaire

Laisser un commentaire