Forum de Tunis sur la crise Libyenne: Les élections fixées en Avril 2022

Forum de Tunis sur la crise Libyenne: Les élections fixées en Avril 2022

Les 75 représentants libyens réunis à Tunis pour des négociations ont conclu un accord préliminaire dans le but d’organiser des élections sous 18 mois, a annoncé mercredi l’ONU.

Un accord pour l’organisation d’élections en Libye. L’ONU a annoncé, mercredi 11 novembre, que les participants libyens rassemblés à Tunis dans le cadre d’un dialogue politique étaient parvenus à une feuille de route préliminaire prévoyant des élections “crédibles” dans un délai de 18 mois, après une série d’avancées diplomatiques récentes.

Depuis lundi, 75 représentants libyens sont réunis à Tunis sous l’égide des Nations unies dans l’objectif de sortir la Libye des conflits dans laquelle elle a sombré après la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011.

Ces délégués “sont parvenus à une feuille de route préliminaire pour mettre fin à la période de transition et organiser des élections présidentielles et parlementaires libres, justes, inclusives et crédibles”, a déclaré l’émissaire par intérim de l’ONU en Libye, Stephanie Williams.

“Ces élections devront être tenues dans un délai n’excédant pas 18 mois”, a-t-elle ajouté à la presse au troisième jour de ces pourparlers, qui doivent durer environ une semaine.

Ce dialogue politique vise à mettre sur pied un exécutif unifié, mettant fin à la division de la Libye entre deux principaux camps : celui de l’Ouest, le gouvernement d’union (GNA) reconnu par les Nations unies et basé à Tripoli, et celui de l’Est, incarné par le maréchal Khalifa Haftar qui dispose du soutien d’un Parlement élu et de son président, Aguila Saleh.

Selon l’émissaire de l’ONU, ce forum de dialogue de Tunis “est la meilleure occasion pour mettre fin aux divisions”.

Il rassemble des participants de tous bords, sélectionnés par l’ONU, mais se déroule en l’absence des principales figures au pouvoir actuellement. Plusieurs organisations ont critiqué la composition du forum, estimant que certaines forces politiques ou militaires n’y étaient pas assez représentées.

Précedent Israël : Découverte des vestiges d'une forteresse datant du roi David
Suivant Conseil National de la Décentralisation: Paul Biya signe un décret pour son organisation

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 933 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu

Quelle sera la nouvelle carte communale après le 9 février 2020?

La campagne qui s’achève n’a pas drainé des foules, elle qui a été davantage marquée par une campagne contre le boycott lancé par le Mouvement pour la renaissance du Cameroun

Actu

MINDDEVEL: Les membres de la Cellule anti-corruption prennent fonction

Le ministre de la décentralisation et du developpement local a présidé le 19 juin 2019, la cérémonie officielle d’installation des membres de cette structure interne de lutte contre la corruption.

Dossiers

AGC 2019: Un nouveau mode d’élection des maires envisagé

Il s’agit d’une des réflexions posées dans le cadre de l’atelier numéro 1 portant cadre normatif et institutionnel de la commune le 7 février 2019.

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire