Est : nouveau délai fixé pour les logements sociaux de Bertoua

Est : nouveau délai fixé pour les logements sociaux de Bertoua

Le ministre de l’habitat Jean Claude Mbwentchou a visité les lieux le 4 juillet. Il a donné jusqu’à novembre prochain aux entreprises pour achever les travaux.

Le ministre de l’habitat et du développement urbain est allé une fois de plus voir l’état d’avancement des travaux de construction des logements sociaux de Bertoua. Premier constat fait par Jean Claude Mbwentchou : il y a un léger mieux dans la mise en œuvre. Pour l’accompagner sur le terrain de nombreux responsables de la région avec en tête, le gouverneur de l’Est, Grégoire Mvongo. Le projet réalisé dans le cadre du Plan d’urgence triennal pour l’accélération de la croissance économique et exécuté à  45%, selon les ingénieurs en charge de la construction. La performance reste tout de même basse ce qui rend difficile la livraison initialement prévue  pour la fin du mois de septembre 2018. Même si les entreprises ouvrières rassuraient sur la livraison des 100 logements sociaux sur le site à temps. Elles avaient déjà reçu une prorogation de leur délai, consommé à 90% depuis juillet 2016, au moment où les ordres de service ont été délivrés pour le démarrage du projet.

Pour un meilleur rendement le ministre Jean Claude Mbwentchou a prescrit l’accélération aux entrepreneurs avant de leur proposer un planning réactualisé et « réaliste », sans dépasser le mois de novembre 2018, date limite et définitive pour achever les travaux. Aucune prorogation ne sera plus accordée.

On note tout de même sur le terrain, des améliorations notables depuis le dernier passage du Minhdu en mai 2017. A l’époque, le taux d’exécution des travaux dépassait à peine les 10%. Ces améliorations sont le fruit de la stabilité du climat social, autrefois fait de grèves multiples.  Pareil pour l’approvisionnement du chantier ainsi que les facilités administratives fournies par les autorités locales, qui ont contribué à l’accélération des constructions.

Le Minhdu a aussi visité les chantiers de voiries en cours de réhabilitation dans le cadre du programme C2D urbain « Capitales régionales », les ateliers municipaux en cours de réalisation, ainsi que les lotissements de la Mission d’aménagement et d’entretien des terrains urbains et ruraux (Maetur). Là, Jean Claude Mbwentchou a souligné qu’il faudrait probablement revoir la configuration des logements de la SIC qui sont proches, compte tenu de l’évolution du paysage urbain dans cette zone. « Bertoua est en train de prendre du soleil, il faut en tenir compte », appuit-il.

Pour finir, le ministre a parcouru à pieds le tronçon de la voirie d’urgence (carrefour gare routière- hôtel Phoenix et bretelles) à réaliser sur décision du président de la République. Batouri, Abong-Mbang et Yokadouma verront dans cette même lancée leurs voiries réaménagées.

Précedent Algérie: plusieurs communes d'Alger privées d'eau potable
Suivant Décentralisation: Le MINDDEVEL en visite dans le Sud-Ouest

Auteur

Nadia Dicka Lobe
Nadia Dicka Lobe 98 Articles

Journaliste passionnée, elle fait ses débuts en presse écrite, puis en radio. Au fil du temps elle se familiarise avec la rédaction web. Récemment son travail est axé sur les questions de décentralisation, de gouvernance locale et de développement local.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Cameroun

 Yaoundé : Le tronçon Etam Bafia – Carrefour Esstig se transforme

Les populations riveraines à cette ligne située en plein cœur de la cité capitale, verront leurs conditions de mobilité changer grâce aux travaux amorcés. Depuis près de deux mois, la

Actu

Réaménagement gouvernemental : Célestine Ketcha Courtès nommée ministre de l’habitat

La maire de Bangangté est la nouvelle ministre de l’habitat et du développement urbain à la faveur d’un décret du président de la république le 4 janvier 2018.

Actu Cameroun

Personnel du Sénat : Le SG annonce l’amélioration des conditions de travail

C’était au cours de la cérémonie de présentation des vœux au président du Sénat le samedi 10 janvier 2015 au Palais des Congrès. Des « temporaires ». C’est le statut

1 Commentaire

Laisser un commentaire