Assainissement urbain : 12 milliards de contrats de ville

Assainissement urbain : 12 milliards de contrats de ville

Six villes du pays ont signé des contrats avec le ministère de l’Habitat et du développement urbain (Minhdu) le 23 janvier 2014. Il s’agit de Yaoundé III, Yaoundé IV, Douala II, Mbalmayo, Bamenda et Maroua, toutes représentées par leur édile, maire ou délégué du gouvernement.

Ces villes étaient jusqu’ici liées au Minhdu par un protocole d’accord qui les rendaient éligibles au Projet de développement des secteurs urbain et de l’approvisionnement en eau (Pdue). Désormais, place aux contrats de ville pour la période 2013-2015.

A cette occasion, le ministre Jean Claude Mbwentchou a dit sa satisfaction de la réhabilitation des voiries, de la construction des ouvrages de drainage et d’équipements sociocommunautaires. Il a réclamé une plus grande implication des populations dans la conduite des projets retenus. Il s’agit pour la ville de Maroua de l’assainissement de la ville afin de mieux canaliser les eaux vers les lits des rivières appelées « mayo », en plus de la réhabilitation de la voirie et de la construction des magasins de stockage. Coûts : 2,67 milliards pour son Programme d’investissement prioritaire (Pip) et 266 millions pour le Programme d’appui institutionnel (Pai).

Pour Mbalmayo, 1,109 milliard de Pip et 83 millions de Pai. Cet argent servira à l’amélioration de la mobilité urbaine. C’est pourquoi des voies de desserte et de contournement de l’axe principal seront financées en plus de l’éclairage public et d’un stade municipal.

Douala II s’en sort avec 1,954 milliard de Pip et 83 millions de Pai. Objectif : financer la construction de drains, la réhabilitation de certains ouvrages contre les inondations et les habitats précaires, la construction de bornes fontaines.

Yaoundé III a obtenu 2,517 milliards pour son Pip et 83 millions pour le Pai pour la poursuite des travaux de voirie urbaine tandis que Yaoundé IV a reçu 1,517 milliard et 83 millions qui serviront à la réhabilitation de l’axe Ekounou-Coron et la lutte contre les embouteillages.

Quant à Bamenda qui a bénéficié de 2,247 milliards de Pip et 173 millions de Pai pour le financement du revêtement de 4 km de route à Old Town, et la construction d’une case communautaire.

Précedent Mines: Levées géophysiques dans 5 régions du Cameroun
Suivant Forêts : La gouvernance préoccupe à l’Est

Auteur

Kamdem Souop
Kamdem Souop 301 Articles

Écrivain, éditeur et spécialiste de communication sur le changement de comportement social, il dirige le journal en ligne www.villesetcommunes.info et la chaîne de télévision www.villesetcommunes.tv.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Cameroun

Ressources naturelles : Les communes n’en profitent pas

Les communes camerounaises richement pauvres Depuis le lancement de l’exploitation des ressources naturelles du sol et du sous-sol du Cameroun, les communes de ce pays d’Afrique centrale tardent encore à

Actu Cameroun

PLANUT : Célestine Ketcha Courtès dans le Grand Nord

Le ministre de l’habitat et du développement urbain est attendue à Garoua et Maroua, dans le cadre d’une visite du 3 au 5 février 2019, à la faveur du Plan

Actu Cameroun

Sud : les maires et le PNDP en synergie

Le programme national de développement participatif est allé à la rencontre des exécutifs communaux de cette région du 11 au 24 avril, pour  une évaluation des actions entreprises. Présenter aux

1 Commentaire

Laisser un commentaire