Gestion des ressources minières : Les Maires de la région de l’Adamaoua sensibilisés

Gestion des ressources minières : Les Maires de la région de l’Adamaoua sensibilisés

Une conférence a été organisée à l’intention de ces élus locaux le 17 juillet 2019, dans la salle des conférences de la délégation régionale des Postes et Télécommunications à Ngaoundéré.

L’objectif de ces travaux était de renforcer les capacités des maires à une gestion optimale des exploitations artisanales des mines, au vu de l’exploitation des carrières des matériaux de construction, qui se fait de plus en plus dans l’illégalité aux yeux et au su des exécutifs communaux selon certaines indiscrétions. Ce sont ces minéraux dits de faible valeur financière à savoir le sable, le gravier, et la pouzzolane connaissent encore une exploitation artisanale dans cette région.

Mis en œuvre par l’Union Européenne, le projet entre en droite ligne de la structuration du secteur et de son assainissement. « C’est une activité qui est menée anarchiquement où il y a une très grande pratique de la corruption, où il n’y a pas de gouvernance, parce que les artisans mêmes ne savent pas quel est le circuit qu’ils peuvent emprunter pour être en conformité. Nous nous disons que pendant ce projet on va les accompagner, on va permettre à ce qu’il y ait une synergie d’action, un certain accompagnement même des services déconcentrés de l’Etat que nous allons utiliser chaque fois que nous aurons des activités à mener et on se dit qu’au finish, si déjà l’artisan n’a pas peur de l’Etat, automatiquement on va s’acheminer vers la structuration et puis la formalisation de ceux-ci », selon les propos de Mathieu Nagneu, chef Projet Gouvernance locale, Professionnalisation et Valorisation de l’Artisanat Minier pour le Développement.

En marge de la concertation, 16 motocycles ont été remises aux exécutifs communaux de l’Adamaoua qui, devront servir au recouvrement des taxes minières. Mohamadou Laminou, maire de Tignère, bénéficiaire se réjouit de l’initiative : « Nous sommes dans des zones enclavées et difficiles d’accès. Ces motos sont adaptées pour ce genre de relief. Ça va permettre à nos agents de liaison de joindre autant qu’il y a des nouveaux sites d’exploitation, d’atteindre les cibles et de faire le travail dans des bonnes conditions » souligne-t-il.

Source : agencecamerounpresse

Précedent Culture: Chantal Julie Nlend raconte l'histoire d'un Patriote
Suivant Région du Sud : Les maires sensibilisés à la Gouvernance locale

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 933 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Cameroun

Deuxième pont sur le Wouri: le rond-point Deïdo rasé

Pour une plus rapide évolution du chantier, le sous-préfet de Douala 1er a procédé à des démolitions ce 29 mars 2018. Jean-Marie Tchakui, sous-préfet de Douala 1er est descendu très tôt

Actu Cameroun

Maroua 1er : Le torchon brule entre le Sous-Préfet et les tenanciers de Snack-Bars

L’autorité administrative n’y est pas allée de main morte contre les opérateurs du commerce de nuit vendredi 17 juillet 2020. En effet, le Sous-Préfet Joseph Densou a apposé des scellés sur

Actu Cameroun

Douala répond présente au forum mondial urbain 2018

Aspirant devenir une ville futuriste, Douala a capitalisé les idées au cours des travaux en matière d’aménagement au Forum mondial urbain en Malaisie du 7 au 13 Février dernier. La

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire