Budget 2019: 80 milliards de FCFA pour les élections locales

Budget  2019: 80 milliards de FCFA pour les élections locales

Après la prorogation des mandats des députés et conseillers municipaux en 2018, l’organisation des élections municipales et législatives au Cameroun devra logiquement avoir lieu en octobre 2019. Pour ce faire, le gouvernement avait déjà fait une provision de 50 milliards de FCFA, dans le cadre de la loi de Finances 2019, votée en novembre 2018 par les parlementaires.

Cette enveloppe vient d’être revue à la hausse, à hauteur de 30 milliards de FCFA. C’est ce que révèlent des sources internes au ministère des Finances, à la suite de l’ordonnance prise le 29 mai 2019. Ce texte présidentiel revoit à la hausse le budget 2019 de l’État du Cameroun de 361,5 milliards de FCFA, passant de 4850,5 milliards à 5212 milliards de FCFA.

Selon nos sources, cette augmentation, qui porte finalement à 80 milliards de FCFA la provision faite pour les élections, est consécutive à l’adoption récente par le parlement des lois sur la mise en place des conseils régionaux et la rémunération des membres desdits conseils. Ces deux lois sont le présage de l’organisation, cette année, des premières élections régionales du pays.

Précedent Déchets plastiques: La France plus grand pollueur de la Méditerranée!
Suivant Iran: L'ancien Maire de Téhéran avoue le meurtre de son épouse!

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 761 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Cameroun

Sénatoriales 2018 : la liste des candidats connue!

Le Conseil électoral, réuni en session de plein droit le 7 mars dernier à Yaoundé, a publié les listes de candidatures retenues pour le scrutin du 25 mars prochain. Sur

Actu

Recrutement au MINDDEVEL : Le Ministre dit non aux enseignants

Le ministre de la décentralisation et du développement local, a consigné sa décision via un communiqué rendu public le jeudi 6 septembre 2018.

Actu

Présidentielle 2018 : Les déplacés soustraits au scrutin présidentiel

La crise sécuritaire dans l’Extrême-Nord et en régions anglophones, ont eu pour l’une des conséquences, le déplacement massif des populations, qui se trouvent empêchées d’exercer leur droit citoyen le 7 Octobre

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire