Turin Geofencing Lab : Un projet innovant au service des « Villes Intelligentes »

Turin Geofencing Lab : Un projet innovant au service des « Villes Intelligentes »

Une innovation qui va devenir réalisable et qui pourrait changer la pollution des villes. Bien sûr, ce n’est encore qu’un projet mais c’est une opportunité offerte pour la transformation rapide des zones urbaines en « Smartcities ».

La ville de Turin a signé un accord de coopération avec Fiat Chrysler Automobiles pour piloter le trafic urbain et intégrer la mobilité électrique avec l’infrastructure de gestion de la zone de circulation restreinte. La ville de Turin souhaite poursuivre son engagement afin d’être un laboratoire urbain pour tester et développer des technologies innovantes. Cela pourrait contribuer grandement à la protection de l’environnement et au développement de la mobilité durable, faisant ainsi de la ville un meilleur lieu de vie.

Lire aussi : Cités intelligentes : L’AFD choisi 12 villes africaines pour former un réseau

Dans ce contexte, un rôle important est joué par les véhicules électriques et (notamment dans la phase 1 actuelle de déploiement du projet) par les véhicules hybrides rechargeables, proposés comme éléments clés de la transition vers une nouvelle mobilité urbaine. Les équipes en charge du projet FCA e-Mobility et le Centro Ricerche Fiat ont développé un système prototype avec des capteurs embarqués entièrement intégrés capables de reconnaître de manière préventive les ZTL (Zone de trafic limité).

Les capteurs dans la voiture éteignent alors automatiquement le moteur thermique et activent le mode électrique sur des zones de la ville. La mise en œuvre du géorepérage et, plus précisément, les méthodes de communication avec la municipalité de Turin et la plateforme 5T qui gèrent les ZTL va permettre à plusieurs Jeep Renegade 4xe, dans laquelle un prototype expérimental de l’appareil a été installé, de voyager dans le centre-ville et dans les zones de circulation restreinte en mode électrique.

Le fonctionnement du «Turin Geofencing Lab» est très simple. Le système embarqué affiche un message sur l’écran de la voiture pour avertir le conducteur qu’il est sur le point d’entrer dans une zone de circulation restreinte. Le système vérifie que le “mode de conduite électrique” est prêt et l’active automatiquement. Si la recommandation est ignorée et que la voiture parcourt la ZTL en mode non électrique, la plateforme numérique de la ville de Turin, gérée par 5T, est notifiée.

Lire aussi : Convention sur le Climat et l’énergie : Ouverture des travaux à l’attention des maires

La ville sera donc la première au monde à pouvoir communiquer avec les voitures circulant dans ses rues en mode électrique. Il faudra vérifier l’efficacité de la technologie, innover dans les systèmes de détection d’accès automatique des ZTL et faire progresser encore ce type de développement. On peut imaginer, si le projet fonctionne, qu’il sera possible de mettre en œuvre des politiques permettant à ces voitures de pénétrer dans les zones de circulation restreinte, en leur donnant le même statut que les voitures électriques.

Source: servicesmobiles.fr

Précedent Environnement: Le Maroc intègre le réseau des procureurs européens
Suivant Mobilité électrique : Voici la liste des pays champions en la matière

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 913 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu

Développement urbain : Le forum mondial des villes résilientes annoncé

Le 10ème forum mondial sur la résilience urbaine et l’adaptation au climat se tiendra du 26 au 28 Juin 2019 à Bonn en Allemagne. 

Actu Monde

Participez au Prix Sasakawa pour la réduction des risques de catastrophes

La période de présentations des candidatures au Prix Sasakawa pour la réduction des risques de catastrophes est ouverte jusqu’au 31 octobre 2014. Le Prix Sasakawa récompense des communautés, des individus, des gouvernements

Actu

Pérou – élections anticipées: Le président Martín Vizcarra dissout le parlement !

Le Chef d’État péruvien  a annoncé lundi 30 Septembre 2019, la dissolution du Parlement, dominé par l’opposition, et la tenue d’élections anticipées, sur fond de crise institutionnelle.

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire