Yaoundé 2: Les habitants de la Briqueterie Zone 4 crient à la spoliation foncière

Yaoundé 2: Les habitants de la Briqueterie Zone 4 crient à la spoliation foncière

Les populations de ce quartier populaire autour de Tsinga, font face à un blocus de la part des responsables locaux. En cause, une nouvelle route située au niveau de « Montée Aurore » doit etre construite sur des terrains qui datent de 1954, et les populations crient à l’accaparement des terres.

Les populations du bloc 4 situé à la Briqueterie, en plein centre-ville de la capitale ne décolèrent pas. Ils disent que les élus locaux et autorités administratives n’ont pas pensé à verser certaines compensations foncières, qui découlent des travaux actuels.

Lire aussi: Dr NGOULA Roger « Afin de faire face aux enjeux des déplacés, les maires devraient effectuer en premier lieu des réserves foncières »

Les témoignages font état de la démolition de maisons depuis 2008 sans aucune forme de procès. Les populations sont décidées et téméraires sur le fait que les responsables en charge, leur présente le décret d’utilité publique pour cette construction, afin qu’elles soient rassurées.

Selon un témoin qui a assisté à la démolition de plusieurs maisonnées vendredi 17 juillet 2020, il relate : « Le sous-préfet est donc venu en force, gendarmes et policiers, une équipe de géomètres, c’est en force qu’ils sont passés mettre les balises, y compris des croix sur des maisons. C’est encore une esquade de policiers dirigés par le Commissaire central numéro 1 ». Il poursuit : « Quand c’est l’Etat qui conduit les travaux, il y’a une plaque qui indique avec un numéro d’appel d’offres, et puisqu’on ne voit rien, on se dit ça doit certainement être un particulier qu est entrain de vouloir démarrer des travaux ».

En effet, les populations qui réclament leurs dus fonciers, ont donc érigés des barricades autour de l’accès à cette zone et n’ont pas hésité à inscrire sur des pancardes, des messages clairs. D’autres témoignages font des révélations exclusives.

Lire aussi: Partenariat stratégique AIMF-UE : Le Cameroun s’achemine-t-il vers un modèle de durabilité ?

La zone Bloc 4 de la Montée Aurore a fait l’objet de premières casses en 2008 sous la houlette de la Communauté Urbaine de Yaoundé. Il existe selon les mêmes sources, trois titres fonciers dans la zone 254, 253, 748 et les propriétaires ont saisi la justice pour cet état de fait. Ce n’est pas tout, les habitants sont en justice avec la CUY depuis 12 ans pour les démolitions sans explications et tentatives d’expropriation foncières.

Lire aussi: Douala 4ème : Les populations déguerpies pour construction de drain

De plus, les titres fonciers détenus datent de 1954. Les populations se sont constituées en collectifs pour pouvoir défendre leurs droits. Dossier à suivre.

Source: Equinoxe TV

Précedent Douala 4ème : Les populations déguerpies pour construction de drain
Suivant Valorisation des déchets: La France veut diversifier ses sources d'énergie

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 933 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu

Nécrologie: L’exécutif communal de Douala 1er brutalement endeuillé

L’adjoint au maire n°5 de la Commune d’arrondissement de Douala 1er, LOTTIN SAMÈ Adolphe, a rendu l’âme ce 28 mars 2019 à l’Hôpital de la Garnison militaire de Bonanjo.

Actu Cameroun

Yaoundé: L’Espace Charles Atangana fermé au public

Cela fait 10 mois que la fermeture de l’espace abritant le monument Charles Atangana dans la capitale est actée.

Actu Cameroun

Développement local : Le GICAM se joint au Port Autonome de Kribi

La convention liant les deux parties a été signée  mardi 02 avril à Kribi dans les locaux de l’immeuble abritant le complexe portuaire. 

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire