Insalubrité a l’aéroport de Douala : les compagnies aériennes tirent la sonnette d’alarme

Insalubrité a l’aéroport de Douala : les compagnies aériennes tirent la sonnette d’alarme

L’établissement de transport aérien camerounais fait face à un ultimatum posé le 23 Février, par plusieurs compagnies avec qui il collabore. L’insalubrité au sein de l’aéroport international est au cœur de cette galère.

Les patrons d’escale de 15 compagnies aériennes ont envoyé au top management du conseil d’administration des Aéroports du Cameroun(ADC) un courrier protestant contre l’état de l’aéroport de Douala. « Un malentendu », estime le directeur général de la société aéroportuaire, qui annonce le début imminent des travaux de rénovation.

Dans une lettre datée du 5 février dernier, les adhérents de l’Airline Operators Committee (AOC) de Douala, l’association regroupant les compagnies aériennes desservant l’aéroport de la métropole camerounaise, ont fait part aux responsables de l’aéroport de leur « préoccupation » quant à l’état général de l’infrastructure.

Les 15 signataires, à savoir Air France, Brussels Airlines, Turkish Airlines, RAM, Ethiopian Airlines, Asky, Karinou Airlines, Kenya Airways, South African Airways, Trans Air Congo, Rwandair, Air Côte d’Ivoire, Cronos, Ceiba et même la compagnie camerounaise Camair-co, protestent notamment contre le mauvais entretien du matériel informatique et du matériel de piste. Le bâtiment est d’une saleté repoussante : peintures défraîchies, murs décrépis, toilettes infréquentables etc..

Ce jeudi 22 février, les deux destinataires de la lettre, Thomas Owona Assoumou (directeur général des Aéroports du Cameroun) et Joseph Pokossy Doumbe (président du conseil d’administration de la société), ont reçu les chefs d’escale de l’association, lors d’une réunion de crise.

L’Agence française de développement a en effet validé en 2016 un prêt concessionnel d’une valeur de 46 millions d’euros sur quatre ans, à destination de la société aéroportuaire camerounaise, pour rénover l’aéroport. Si la première partie, la rénovation de la piste, a été menée dès mars 2016, la suivante, qui concerne l’aérogare, a pris du retard. Selon nos informations, le dossier d’appel d’offres est en cours de réalisation et devrait être lancé dans les prochaines semaines, pour un début des travaux avant le mois de septembre. Ce chantier se poursuivra ensuite pendant deux ans.

Précedent Construction d’autoroutes : bientôt des indemnisations aux populations
Suivant Sénégal : 8 communes bénéficiaires du PACASEN

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 844 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Cameroun

Développement rural : Le plaidoyer d’ONU Femmes

L’entité des Nations Unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes (Onu Femmes) a organisé à l’occasion de la troisième édition du Café Genre au Cameroun, une réflexion sur

Actu

Bafoussam : Bras de fer engagé entre les commerçants et la communauté urbaine

Le collectif des commerçants de la ville, menacent de descendre dans la rue via une note du 14 janvier 2019, pour des faits d’escroquerie.

Analyses

Paul Biya bluffe à nouveau les jeunes sur les chiffres de l’emploi

Dans son adresse à la jeunesse le 10 février 2020, le chef de l’Etat camerounais a persisté, comme depuis 2013, dans l’annonce des chiffres qui interrogent sur le sérieux de

1 Commentaire

Laisser un commentaire