Sénégal : 8 communes bénéficiaires du PACASEN

Sénégal : 8 communes bénéficiaires du PACASEN

Le Programme d’appui aux communes et agglomérations du Sénégal (PACASEN) vient accompagner la mise en œuvre des réformes institutionnelles et des problématiques spécifiques ciblées dans les collectivités territoriales, notamment la restructuration des systèmes de transfert de l’État aux collectivités territoriales

 Le Programme d’appui aux communes et agglomérations du Sénégal (PACASEN) a ciblé 8 communes de la région de Saint-Louis pour y démarrer ses activités destinées à rétablir l’équité territoriale, a indiqué, jeudi, le directeur de l’Agence régionale de développement (ARD), Ousmane Sow. Il s’agit des Communes de Saint-Louis, Dagana, Richard-Toll, Rosso, Goléré, Ndiandane, Podor et Ndioum.

Le PACASEN est un nouveau programme doté d’un budget de 130 milliards de FCFA, ayant pour objectif principal, avec l’apport de la Banque mondiale et de l’Agence française de développement, de “rendre opérationnel l’acte 3 de la décentralisation”.

Le directeur de l’ARD de Saint-Louis qui présentait le PACASEN lors d’une réunion du comité régional de développement (CRD) a demandé aux élus des communes retenues de faire l’état des lieux avant le démarrage du programme.

Le PACASEN vient accompagner la mise en œuvre des réformes institutionnelles et des problématiques spécifiques ciblées dans les collectivités territoriales, notamment la restructuration des systèmes de transfert de l’État aux collectivités territoriales, renseigne un document remis aux participants du CRD.

Il s’agira également d’aider à amélioration les recettes locales, à travers un cadre juridique et réglementaire approprié pour une meilleure mobilisation des taxes et la mise en place de commissions de fiscalité locale. Le PACASEN prévoit aussi le renforcement des systèmes de gestion pour faciliter l’efficacité et la transparence dans les processus de planification et d’exécution du budget et de renforcer la capacité administrative des collectivités territoriales pilotes, par la mise en place d’outils de gestion des ressources humaines, de coaching territorial.

L’amélioration de la mobilisation des ressources liée à la fiscalité locale, le remplacement de la patente, la répartition plus objective et équitable des recettes fiscales, l’opérationnalisation des commissions de fiscalité locale et le recensement des contribuables pour l’amélioration du rendement fiscal et des capacités de gouvernance locale, figurent dans les objectifs du PACASEN.

Le développement d’outils et de stratégies pour relever les capacités de gestion technique et financière, la maîtrise d’ouvrage, l’opérationnalisation de la fonction publique locale (FPL), avec des organigrammes-types, ainsi que la participation citoyenne et par la création d’un système d’évaluation de performances pour l’allocation de dotations conditionnelles aux collectivités locales pilotes, sont également en compte dans le document du PACASEN.

Source :APS

 

Précedent Insalubrité a l’aéroport de Douala : les compagnies aériennes tirent la sonnette d’alarme
Suivant Madagascar : une vingtaine de communes de la capitale en alerte inondation

Auteur

Nadia Dicka Lobe
Nadia Dicka Lobe 98 Articles

Journaliste passionnée, elle fait ses débuts en presse écrite, puis en radio. Au fil du temps elle se familiarise avec la rédaction web. Récemment son travail est axé sur les questions de décentralisation, de gouvernance locale et de développement local.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu

Mobilité urbaine : La ville de New-York adopte l’hélicoptère !

Réputée comme « la cité qui ne dors jamais », des entrepreneurs locaux se sont lancés dans le transport par hélicoptère face à la recrudescence des embouteillages.

Actu Cameroun

Elections régionales 2020: Paul Biya dévoile les frais de participation des collèges électoraux

Le Président de la République a signé un décret le 2 septembre 2020, fixant les modalités de frais de prise en charge par l’Etat, des membres des collèges électoraux, pour

Actu

Etat-civil : Le MINDDEVEL dément une campagne de restitution

Georges Elanga Obam a fait connaitre à l’opinion nationale par voie de communiqué le 1er juillet 2019, la non véracité d’un tel projet concernant l’établissement des actes de naissances.

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire