Conseil constitutionnel: Malegho Joseph Aseh nommé Secrétaire général

Conseil constitutionnel: Malegho Joseph Aseh nommé Secrétaire général

Le magistrat de 4e grade a été promu le 23 février 2018 par décret du chef de l’Etat. Il reçoit du président du Conseil constitutionnel, délégation de signature en matière administrative et financière.

Autrefois  attaché à la Division des affaires judiciaires au secrétariat général de la présidence de la République depuis le 22 décembre 2010, Malegho Joseph Aseh, actuel président du conseil d’administration de l’Ecole nationale d’administration et de la magistrature (ENAM), est le tout premier Secrétaire général du Conseil constitutionnel. Ce magistrat de 4e grade, âgé de 51 ans, originaire du Nord-Ouest, rassure qu’il est « prêt à travailler avec abnégation et dévouement face à ce nouveau et immense défi». Ancien procureur de la République près le tribunal de première et grande instance de Fontem dans le Lebialem, selon lui, la mise en activité d’une nouvelle institution comme le Conseil constitutionnel nécessite tant de sérieux et de détermination.

D’après le décret présidentiel portant organisation et fonctionnement du secrétariat général du Conseil constitutionnel du 07 février dernier, les attributions de Malegho Joseph Aseh ne sont pas des moindres. En effet, il sera chargé de l’administration, de la coordination de tous les services techniques et administratifs et de la gestion des ressources humaines, matérielles et financières du Conseil constitutionnel. Le Secrétaire général a pour devoir de prendre des mesures nécessaires à la préparation et à l’organisation du travail de l’institution. C’est lui qui assure le secrétariat de la structure, valide le rôle des affaires à examiner aux audiences du Conseil, prépare son rapport d’activités, entre autres tâches. Par ailleurs, « le Secrétaire général reçoit du président du Conseil constitutionnel, délégation de signature en matière administrative et financière. » Mais avant l’accomplissement de toutes ces tâches, le secrétaire général prête serment devant le Conseil constitutionnel. Ce serment détermine sa prise de fonction.

Il faut noter que selon l’article 6 du décret portant organisation et fonctionnement du secrétariat général du conseil constitutionnel, cette branche de l’institution comprend la division des affaires juridiques; la division des affaires administratives et financières; le greffe; la cellule de la communication, de la traduction et de l’interprétation ; le service de la coopération; le service informatique; le service de l’accueil, du courrier et de la liaison et le service de la documentation et des archives.

Précedent Madagascar : une vingtaine de communes de la capitale en alerte inondation
Suivant Insalubrité à l’aéroport international de Douala : deux semaines pour régler la situation

Auteur

Nadia Dicka Lobe
Nadia Dicka Lobe 98 Articles

Journaliste passionnée, elle fait ses débuts en presse écrite, puis en radio. Au fil du temps elle se familiarise avec la rédaction web. Récemment son travail est axé sur les questions de décentralisation, de gouvernance locale et de développement local.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu

Sénégal – Commune de Pikine-Est : 3,2 milliards F Cfa pour l’assainissement

Le maire Issakha Diop a exprimé samedi 12 janvier 2019, son satisfaiscit auprès du président Macky Sall en faveur du développement de sa commune.

Actu Cameroun

4e Journée africaine de la décentralisation: Le point du CMO

Rendu à la dernière année de transfert des compétences et des ressources aux communes, beaucoup de pesanteurs sont encore notées. Dans la région de l’Ouest, c’est la salle des actes

Actu Cameroun

Commerce : Coopération entérinée entre les Ports de Douala et Bordeaux

Les deux institutions ont signé un accord  le 11 mars 2019 à Douala, en présence du Délégué du Gouvernement auprès de la Communauté urbaine de la ville, Fritz Ntone Ntone.

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire