Commune de Bobo-Dioulasso : Les membres de la commission ad hoc ont prêté serment

Commune de Bobo-Dioulasso : Les membres de la commission ad hoc ont prêté serment

Les membres de la commission ad hoc chargés de l’apurement du passif foncier dans les deux principales communes de la capitale burkinabé, ont prêté serment mercredi 9 janvier 2019, au Tribunal de grande instance de Bobo-Dioulasso.

La main droite levée, ils ont juré de remplir correctement leur fonction et de garder secrètement les informations obtenues dans le cadre de leur activité. A l’issue de la prestation de serment, ces membres de la commission ont été officiellement installés dans leur fonction par le secrétaire d’Etat en charge de la décentralisation, Alfred Gouba.

La commission ad hoc installée dans les différents arrondissements de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso, est une légitimité de la commission interministérielle qui a été mise en place par le gouvernement burkinabè et présidée par le Premier ministre Paul Kaba Thiéba. Cette commission a pour objectif de procéder à l’apurement du passif foncier dans les deux communes concernées. En effet, les communes de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso sont des communes à statut particulier où on rencontre de sérieuses difficultés dans la gestion des parcelles.

Il a été jugé nécessaire en effet, de procéder à la mise en place d’une commission ad hoc au niveau de ces deux communes afin d’aider le gouvernement à réussir les opérations de lotissement et de restitution des parcelles. Il s’agira, pour les membres de la commission, d’élaborer un calendrier de démarrage des travaux, de procéder à une recherche documentaire afin de réunir tous les éléments relatifs à l’opération de lotissement ou de restructuration et de faire le point des parcelles à usage d’habitation, et à usage autre que d’habitation régulièrement attribuées.

Par ailleurs, ils sont chargés de faire l’état des lieux de l’occupation actuelle des parcelles sur le terrain et de mettre en œuvres les actions et les solutions proposées dans le rapport de la commission interministérielle ad hoc chargée de l’apurement du passif du foncier urbain.

La commission ad hoc chargée de l’apurement passif du foncier de la commune de Bobo-Dioulasso compte 77 membres, repartis dans les sept arrondissements que compte ladite commune. Chaque commission d’arrondissement comprend ainsi onze membres.

Précedent Région de l’Est: Lancement du budget 2019 de l’Etat
Suivant UEMOA : Deux nouveaux programmes d’appui à la décentralisation lancés

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 933 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Cameroun

Développement local : Les Communes du Nord, de l’Extrême-Nord et l’Ouest en recul

D’après le Programme national de développement participatif, un grand nombre de communes dans les 10 régions que compte le Cameroun ont du mal à produire des résultats probants.

Actu Afrique

Togo: l’Union Européenne et la Giz soutiennent la décentralisation

12 milliards de FCFA, c’est le montant que l’Union européenne (UE) et l’Agence de la coopération allemande (GIZ) vont injecter dans le processus de décentralisation. Cela s’inscrit dans le Programme

Actu

Environnement : Berlin revoit ses ambitions pour le changement climatique

L’Allemagne devrait revoir à la baisse ses ambitions pour lutter contre le réchauffement climatique.

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire