Maroc: Ouverture d’un Centre de compétence sur le développement durable

Maroc: Ouverture d’un Centre de compétence sur le développement durable

Rabat vient de se doter d’un Centre de compétence dédié au développement de durabilité. La structure a été mise sur pied par des experts, des enseignants-chercheurs et d’anciens hauts cadres qui œuvrent en faveur des ODD.

Plusieurs experts marocains engagés dans le développement durable souhaitent accompagner la transition écologique au Maroc et en Afrique. Pour ce faire, ils ont décidé de créer un Centre de compétence dans le développement durable (2C2D). La structure a été inaugurée récemment par les fondateurs, dont des experts, des enseignants-chercheurs et d’anciens hauts cadres de l’administration qui travaillent à l’amélioration des conditions de vie des populations via des initiatives durables.

Le 2C2D du Maroc réunira plusieurs spécialistes dans divers domaines tels que la lutte contre les effets du changement climatique ; les énergies renouvelables ; le traitement et la valorisation des déchets et des eaux usées ; la sauvegarde de la biodiversité ou encore l’économie de l’eau.

Le Centre de compétence dans le développement durable servira à renforcer les capacités des administrations et des collectivités territoriales en matière de développement durable au Maroc et dans les pays partenaires. L’Afrique reste le continent le plus menacé par le réchauffement climatique, ainsi que des problèmes d’assainissement, de gestion des déchets, d’accès à l’eau et à l’électricité. L’institut permettra aussi la promotion de l’expertise marocaine à l’international en matière de développement durable.

En outre, le Centre de compétence dans le développement durable construit au Maroc permettra au royaume de briller davantage sur la scène régionale et internationale. Actuellement, les avancées du royaume en matière d’énergies renouvelables (éolien et solaire) sont déjà reconnues. D’après un récent rapport du groupe de réflexion Ember, le Maroc est classé second en Afrique en matière d’intégration de l’énergie solaire et éolienne dans son mix électrique.

Précedent Commune de Yaoundé 7 : L’urgence d’une mobilité durable
Suivant Guinée-Conakry: Vers la création d’une agence de financement des Communes

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 933 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Afrique

RDC: premières activités de la caravane des pays des grands lacs

Plusieurs milliers de Congolais et de Rwandais originaires de Bukavu et de Rusizi, ville frontalière au Rwanda, se sont rassemblés au Cercle sportif de Bukavu le 16 décembre 2017 pour

Actu Afrique

Côte-d’Ivoire : Bientôt un système de transport intelligent d’ici fin 2019

Grâce à des technologies innovantes, le nouveau système de gestion de la circulation routière devrait aider le pays à mieux maîtriser la mobilité des personnes et des marchandises. Une étape

Actu

MINDDEVEL : Les nouveaux responsables nommés déjà en fonction !

Les nouveaux responsables du ministère de la décentralisation et du développement local installés le 28 novembre 2018 par Georges Elanga Obam, auront du grain à moudre.

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire