Maroc: Boujdour voit grand avec sa nouvelle zone industrielle

Situé à 200 km de Laâyoune et 350 km de Dakhla, le site de la zone industrielle est implanté au sein du nouveau port de Boujdour

La nouvelle zone industrielle de Boujdour est une zone d’activité économique intégrée, à l’échelle provinciale, conçue dans le cadre de la stratégie de développement économique et social des provinces du sud du Maroc.

Situé à 200 km de Laâyoune et 350 km de Dakhla, le site de la zone industrielle est implanté au sein du nouveau port de Boujdour et offre, en effet, des opportunités d’affaires intéressantes, notamment à travers l’accès privilégié aux ressources halieutiques de la région.

Facile d’accès par voies terrestre et maritime, le site bénéficie par ailleurs des nombreux atouts de la région de Laâyoune-Sakia El Hamra, à savoir l’existence de richesses poissonnières importantes dans la zone située de Boujdour à Lagouira, la proximité des Iles Canaries qui abritent le principal port d’éclatement de la région (Las Palmas), l’existence de 3 ports de pêche (Laâyoune, Dakhla et Boujdour) ainsi que 2 aéroports (à Laâyoune et Dakhla).

La zone industrielle de Boujdour s’inscrit dans le cadre de la stratégie de développement économique et social des provinces du sud du Royaume. Ce projet a été lancé par MedZ, en partenariat avec le ministère de  l’industrie, du commerce et des nouvelles technologies, l’Agence pour la promotion et le développement économique et social des provinces du sud du Royaume, l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE), la province de Boujdour, et la commune urbaine de Boujdour. D’un coût global de 80 MDH, cette zone industrielle permettra la génération de plus de 600 MDH d’investissement privé et la création de 3.000 emplois.

La zone industrielle de Boujdour fait partie de la nouvelle génération de parcs industriels intégrés. Elle a notamment pour objectifs le développement des activités économiques, en lien avec le nouveau port de Boujdour, la valorisation des produits de la mer de la région, l’accompagnement de la dynamique de développement régional, la stimulation de l’investissement privé et la création de valeur ajoutée et d’emplois.

Cette zone est articulée autour des activités industrielles, la logistique, le commerce et les showrooms, et des services.

Précedent France : la fin de l’impôt sur le revenu ?
Suivant Changements climatiques : l’exemple sénégalais inspire

Auteur

Kamdem Souop
Kamdem Souop 299 Articles

Écrivain, éditeur et spécialiste de communication sur le changement de comportement social, il dirige le journal en ligne www.villesetcommunes.info et la chaîne de télévision www.villesetcommunes.tv.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu

Burkina-Faso: La gouvernance locale renforcée à travers le projet PRESS

Portées par le laboratoire Citoyennetés, les activités dudit projet ont été lancées le mardi 30 octobre 2018, à Ouagadougou. Contribuer à améliorer l’accès des communautés locales aux services sociaux de

Actu Afrique

Bénin: Regards croisés sur la décentralisation en Afrique

Le Programme d’Appui de la Coopération allemande à la Conférence africaine de la décentralisation et du développement local et à Cités et gouvernements locaux unis d’Afrique (Giz-Caddel/Cglua) organise du 26

Actu Afrique

ALGA-CGLU : lancement d’une formation au coaching territorial

Le lancement officiel de la formation a eu lieu  ce 23 avril au campus Universitaire UMP Oujda. L’Académie Africaine des Collectivités Territoriales (ALGA) de Cités et Gouvernement Locaux Unis d’Afrique

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire