Législatives et municipales : Les gabonais aux urnes pour leurs élus locaux

Législatives et municipales : Les gabonais aux urnes pour leurs élus locaux

Les gabonais ont commencé à voter samedi 6 octobre 2018, aux élections locales, premier scrutin depuis la présidentielle de 2016 remportée par Ali Bongo Ondimba.

La plupart des bureaux de vote ont ouvert à 08H00 locales à Libreville. Alors que le taux de participation est généralement bas aux élections gabonaises, des files d’attente se sont rapidement formées dans des bureaux de vote, notamment en centre-ville. Plus de 680 000 électeurs sont appelés aux urnes pour ces échéances locales. Les rumeurs de fraude et d’autres aléas, n’ont pas découragé les populations, qui font le choix de leurs responsables au plan local.

En effet, les électeurs appelés à voter doivent désigner leurs 143 représentants à l’Assemblée nationale, ainsi que dans les villes et provinces.

Ces élections, organisées par le Centre gabonais des élections, ont été par trois fois repoussées depuis 2016. Contrairement à la dernière présidentielle, elles devraient se dérouler avec un fort taux d’abstention, selon les observateurs nationaux. Les premiers résultats devraient être connus dans les prochains jours. Pour éviter des troubles, le gouvernement a décidé de fermer les frontières pendant le scrutin ainsi que les débits de boissons.

Précedent Brésil : Tenue des élections générales à multiples enjeux
Suivant Présidentielle 2018 : les camerounais élisent leur Chef de l’Etat

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 585 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu

C2D Capitales régionales : Une mission de l’AFD évalue les travaux à Bertoua

Une délégation de l’Agence Française de Développement, a séjourné dans le chef-lieu de la région de l’Est, du 10 au 12 avril dernier 2019.

Actu Cameroun

Commune de Maroua 1er : Le maire fait don de 20 forages dès le mois d’avril

Principale décision du Chef de l’exécutif communal en marge de la journée internationale de l’eau.

Actu Cameroun

Réaménagement gouvernemental : Célestine Ketcha Courtès nommée ministre de l’habitat

La maire de Bangangté est la nouvelle ministre de l’habitat et du développement urbain à la faveur d’un décret du président de la république le 4 janvier 2018.

1 Commentaire

Laisser un commentaire