Législatives et municipales : Les gabonais aux urnes pour leurs élus locaux

Législatives et municipales : Les gabonais aux urnes pour leurs élus locaux

Les gabonais ont commencé à voter samedi 6 octobre 2018, aux élections locales, premier scrutin depuis la présidentielle de 2016 remportée par Ali Bongo Ondimba.

La plupart des bureaux de vote ont ouvert à 08H00 locales à Libreville. Alors que le taux de participation est généralement bas aux élections gabonaises, des files d’attente se sont rapidement formées dans des bureaux de vote, notamment en centre-ville. Plus de 680 000 électeurs sont appelés aux urnes pour ces échéances locales. Les rumeurs de fraude et d’autres aléas, n’ont pas découragé les populations, qui font le choix de leurs responsables au plan local.

En effet, les électeurs appelés à voter doivent désigner leurs 143 représentants à l’Assemblée nationale, ainsi que dans les villes et provinces.

Ces élections, organisées par le Centre gabonais des élections, ont été par trois fois repoussées depuis 2016. Contrairement à la dernière présidentielle, elles devraient se dérouler avec un fort taux d’abstention, selon les observateurs nationaux. Les premiers résultats devraient être connus dans les prochains jours. Pour éviter des troubles, le gouvernement a décidé de fermer les frontières pendant le scrutin ainsi que les débits de boissons.

Précedent Brésil : Tenue des élections générales à multiples enjeux
Suivant Présidentielle 2018 : les camerounais élisent leur Chef de l’Etat

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 292 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Afrique

Colloque : L’Afrique locale réunie à Cotonou

La rencontre était organisée par la Coopération allemande au développement sous le couvert du Programme d’Appui à la structuration des processus de décentralisation en Afrique, la Conférence Africaine de la

Actu Afrique

Maroc : le 1er forum des managers territoriaux s’est tenu du 18 au 21 septembre 2017

C’est le campus de l’UIR qui a abrité cette solennité qui a réuni 300 participants environ venant d’une quarantaine de pays africains. De concert avec le ministère de l’Intérieur du

Actu Afrique

Casablanca abrite la 1ère édition africaine de Smart City Expo

L’annonce a été faite par le maire de Casablanca, Abdelaaziz Omari lors d’une conférence de presse tenue le 13 avril 2016 pour présenter cette manifestation. Trois jours durant, la métropole

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire