Insécurité et incivisme à l’école: les solutions de Zenü Network

Insécurité et incivisme à l’école: les solutions de Zenü Network

Comme l’année passée en mars 2019 au lycée bilingue de Deido, un enfant a encore tué, cette fois ci c’est un enseignant du Lycée Technique de Nkolbisson qui a succombé. Puis 24h plus tard, c’est un élève du Lycée Bilingue d’Obala qui a son pouce tranché par un autre élève. Sur les réseaux sociaux, des captures d’écran des élèves qui promettent la mort aux enseignants, une vidéo qui montre des couteaux et autres armes blanches saisis aux enfants, une autre montrant un élève qui engueule son enseignant. C’est le comble, Zenü Network propose comment prévenir et comment juguler la montée de cette hydre.

Ces drames ne sont pas nouveaux au Cameroun, des délinquants juvéniles dangereux font la loi dans les campus scolaire, souvent sous l’emprise des drogues. Zenü Network et ses partenaires associatifs avaient perçu et anticipé la montée de ces déviances et ont conçu et testé un instrument de prévention. Aujourd’hui présent dans la majorité des établissements des enseignements secondaires à l’Ouest, le Mécanisme de Dénonciation des Déviances en Milieu scolaire est en marche. Ce mécanisme qui au départ était conçu pour lutter contre la petite corruption au sein des campus s’est mué en un outil de gouvernance au sein des établissements et toutes les déviances sont traquées par ce dispositif. Il a 4 piliers et s’appui sur des boites à dénonciation (anonyme) animées et gérées par les élèves membres des Clubs d’Éducation Civique et d’Intégration Nationale (CECIN). Le dispositif est expliqué et présenté dans une Mallette Pédagogique (Promotion des valeurs culturelles, Intégration Nationale et Construction de la Citoyenneté).

La Mallette Pédagogique est un document de 160 pages à l’usage des superviseurs (enseignants chargés de l’encadrement des clubs) des clubs CECIN dans le cadre des activités post et périscolaires. Ce document est divisé est 5 grandes parties. La première partie présente de le cadre règlementaire encadrant les droits d’expression individuelle, collective et les droits de participation des élèves, la seconde décrit le mécanisme, la troisième présente la fiche pédagogique des formateurs des formateurs, ensuite les fiches pédagogiques à l’usage des superviseurs pour l’animation des clubs constituent la quatrième partie, puis la dernière partie présente des fiches d’action pour aider les enfants à faire un plan d’action au début de l’année scolaire.

Le dispositif repose sur quatre piliers :

  1. Les Clubs d’Éducation Civique et Intégration Nationale (CECIN) pour la sensibilisation, la mobilisation et l’éducation (Circulaire N°32/13/MINESEC/IGE/IP-SH du 27 août 2013)

  2. Les boîtes à dénonciations (avec un code de dénonciation anonyme)

  3. L’Observatoire de la gouvernance scolaire (pour enquêter sur la véracité des faits dénoncés, rapporter et suivre les sanctions)

  4. La personne relais (personne intègre à qui les enfants ou les enseignant peuvent se confier en dehors des boîtes à dénonciations)

A la rentrée scolaire, chaque établissement doit crée un CECIN selon la circulaire ministérielle et affecté un enseignant (superviseur) à l’encadrement de ce club. Les membres du club sous la supervision de l’enseignant font un plan d’action et informe les autres élèves sur l’existence de ou des boites de dénonciation au sein du campus. Les élèves renseignent aussi les élèves sur comment dénoncer. Les 6 points importants qui donnent une crédibilité à une dénonciation.

Points clés d’une dénonciation

1. Description de l’acte de déviance

Dans cette description, il faut relater les faits tels qu’ils se sont déroulés sans en omettre le moindre détail.

2. Nom ou fonction de l’auteur de l’acte de déviance

Il s’agit ici de donner le nom/fonction du responsable de l’acte répréhensible dont on est victime ou témoin.

3. Lieu où l’acte a été commis

Cette information est déterminante parce qu’elle permet en temps opportun de vérifier la pertinence et la véracité de l’acte décrié.

4. Les témoins de l’acte (qui a vu, entendu, qui est au courant)

Dire s’il y avait des personnes présentes pendant que l’acte a été posé.

5. Date et heure de dénonciation de l’acte

Il est important de préciser la date et l’heure, car elles permettent de mieux apprécier et constituent des éléments indéniables de preuve.

6. Autres informations

Il s’agit de toute autre information pouvant être utile à l’appréciation de l’acte de corruption commis.

Les boites à dénonciation ont été conçues pour être fermées avec deux clés, une clé est conservée par la superviseur et l’autre par les élèves. Ceci pour les rassurer que personne n’ouvrira la boite à leur absence. Cette précaution est aussi pour que les autres élèves puissent faire confiance au dispositif. Le dépouillement de la boite est fait par l’observatoire en présence des responsables du CECIN. Les résultats du dépouillement restent secrets. Les membres de l’observatoire font les enquêtes sur les dénonciations enregistrées. Quand une dénonciation est avérée, alors les membres de l’observatoire font un rapport avec exigences des sanctions. Ce rapport est adressé au chef de l’établissement, puis au Délégué Départemental en cas de retard dans la sanction. Le succès du mécanisme repose sur les sanctions qui suivent les dénonciations.

C’est ainsi que les actes comme le vandalisme, la consommation des drogues et des stupéfiants, la présence des couteaux et autres armes blanches dans les sacs de classe, l’irresponsabilité de certains enseignants, la corruption (trafic des notes, paiement pour des heures d’absence, achat de notes, paiement pour récupérer son portable, sexe contre meilleurs notes, etc.) l’irresponsabilité des responsables sont visibles dans les boîtes à dénonciations.

La Mallette Pédagogique explique comment le dispositif doit être mis en marche, les précautions et les astuces pour garantir le succès. Cette Mallette a pour but de donner aux élèves des compétences sociales utiles pour faire face aux défis de la vie en société. La conception de ce document s’est fait à la lumière du Programme Nationale d’Éducation Civique. Ce programme qui a les objectifs spécifiques suivants :

  • Restaurer la morale publique ;

  • Raffermir le sens, l’esprit et l’engagement patriotiques ;

  • Lutter contre les fléaux sociaux émergents ;

  • Promouvoir la tolérance sociale, politique et religieuse ;

  • Promouvoir l’intégrité morale et la conscience professionnelle ;

  • Promouvoir le culte du mérite et du travail bien fait ;

  • Promouvoir la protection de l’environnement et le développement durable ;

  • Consolider la solidarité et l’intégration nationales ;

  • Consolider la culture démocratique et la paix ;

  • Promouvoir l’intégration régionale et internationale.

Les fiches pédagogiques de la Malette sont de 3 niveaux. Un premier niveau sur comment faire la formation des formateurs dans le domaine de l’animation des clubs pour des activités post et périscolaire utiles. Le second niveau est pour les superviseurs responsables de l’animation et du suivi des clubs. Des fiches pédagogiques qui donne du contenu sur des thèmes utiles. Les thèmes développés dans la Malette sont les suivants :

Thèmes de la Mallette Pédagogique

  1. Dénonciation des actes de corruption

  2. Respect des emblèmes et symboles

  3. Lutter contre la corruption en milieu scolaire

  4. Lutter contre l’alcool et les drogues

  5. Connaître les institutions et les acteurs stratégiques de développement

  6. Prévenir et contrer le harcèlement sexuel

  7. Combattre les stéréotypes, les discriminations et le tribalisme

  8. Protection du patrimoine scolaire

  9. Forger la conscience nationale et le vivre ensemble

  10. Pratiques sécuritaires sur Internet

  11. Sensibiliser les jeunes au processus électoral

  12. Participer au suivi et contrôle citoyens de l’action publique

  13. S’immerger dans les traditions, les us et les coutumes

  14. Promouvoir la pharmacopée traditionnelle

  15. Promouvoir les arts culinaires

Le troisième niveau des fiches pédagogiques est celui des fiches d’action sur tous ces thèmes. Ces fiches d’action permettent aux enfants de décider des actions à mettre en œuvre au cours de l’année. Chaque superviseur reçoit la recommandation d’avoir au sein du plan d’action une conférence débat, une sortie découverte (visite des sites de mémoire, des musées, des chefferies, des lieux touristiques, etc.), une projection cinématographique suivi d’un débat, des campagnes de sensibilisation sur des thèmes choisi par les enfants et autres activités d’intérêts pour les membres du CECIN.

Activités possibles au sein des CECIN :

  • assister le responsable de la discipline dans la diffusion du règlement intérieur de l’établissement et le sensibiliser pour le respect scrupuleux de celui-ci ;

  • concevoir et diffuser, avec l’accord des responsables d’établissement, des messages de sensibilisation à l’attention des élèves et du public, notamment ceux relatifs à la lutte contre la délinquance, la débauche, la corruption, les déviances, la drogue, l’alcool, les pratiques sécuritaires dans l’usage des TIC, etc. ;

  • mettre en œuvre le plan d’action ;

  • organiser des cellules d’initiation des élèves aux langues maternelles et arts en milieu scolaire ;

  • initier et proposer aux responsables hiérarchiques des projets d’activités d’insertion à la conduite des projets et au leadership social ;

  • initier des groupes de travail des élèves selon leurs besoins dans l’optique d’une 
amélioration des rendements scolaires ;

  • attirer l’attention des responsables de l’établissement scolaire sur l’état des emblèmes nationaux (drapeau et effigies) au sein de l’établissement ;

  • assurer la bonne exécution des cérémonies de levée des couleurs au sein de l’établissement ;

Dans les établissements qui ont le soutien des proviseurs et principaux, les enfants s’investissent fortement dans la lutte contre l’incivisme et les délinquance en milieu scolaire.

Flaubert Djateng

Janvier 2020

Précedent Logements sociaux : le MINHDU peine à élargir l’offre d’habitat
Suivant Rétro 2019 : Ils ont fait l'actualité locale au Cameroun 17-24

Auteur

Vous pourriez aussi aimer

Actu

Pierre Baillet: “C’est le maire qui donne vie aux valeurs qui concernent les territoires”

L’AIMF est le réseau mondial des élus locaux francophones. Ensemble, ils nourrissent la vision d’une ville de demain porteuse d’une croissance durable et partagée, qui place l’homme au cœur du

Actu

Extrême-Nord – Inondations : Paul Atanga Nji accuse le changement climatique

A la suite des inondations qui ont touché plusieurs départements de la région de l’Extrême-Nord le 13 Octobre 2019, le ministre de l’Administration territoriale est descendu sur les lieux pour

Actu Afrique

Coopération décentralisée : Tunis et Ottawa signent des programmes de développement forestiers

Un atelier d’échange et de partenariat entre les communes forestières du gouvernorat de Jendouba  et  5 communes  forestières  du Canada  s’est déroulé le jeudi 27 juin à Tabarka. Il s’inscrit

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire