Aménagement routier – Mefou et Afamba : Nganou Djoumessi évalue les travaux

Aménagement routier – Mefou et Afamba : Nganou Djoumessi évalue les travaux

Le ministre des travaux publics est allé s’enquérir des chantiers mardi 21 mai 2019, confiés au prestataire GECER Sarl.

95,48% de taux de consommation des délais, pour seulement 26,08% de taux d’avancement des travaux sur le terrain, le Ministre Emmanuel Nganou Djoumessi a tenu à voir un peu plus clair sur la situation réelle de ce chantier routier.

D’un montant total de 240 802 515 FCFA, ledit marché, signé depuis Mars 2018, devrait contractuellement s’achever en Juin 2019. Mais, pour le Directeur Général de l’entreprise GECER Sarl, Noah Georges, il se pose un problème de blocage des payements de ses deux décomptes, respectivement de 47 et 51 millions, à la DAG du Ministère des Travaux Publics, ce qui l’empêcherait d’évoluer dans les travaux. Et que à date, GECER Sarl déplore le fait que, seulement 30 millions lui ont été payé, sur un budget total de 240 millions attendus.

Round-up et constats autour du projet routier

La visite du Ministre des Travaux Publics a permis de constater à la fois la faible mobilisation de l’entreprise, du personnel et du matériel sur ledit chantier, le piquetage non entretenu, la signalisation insuffisante, la plaque d’information du chantier inexistante, présence de forte ravines sur la chaussée, de part et d’autre du dalot double au PK0+950, ou encore que les travaux de mise en forme et de couche de base en latérite subissent déjà certaines dégradations.

Autant de défaillances jugées graves par le patron des travaux publics, qui entend de ce fait, frapper fermement du poing sur la table. En attendant, le ministre a instruit qu’une commission spéciale descendra sur ce chantier dans les plus brefs délais, pour une évaluation ou une contre-expertise, avant d’en dégager les conséquences.

Au passage, le Ministre, Emmanuel Nganou Djoumessi, en a profité pour toucher du doigt l’état de dégradation avancé des 4 kms de la route entrée carrière Nkoabang ; ainsi que l’urgence de la matérialisation et de la délimitation de la chaussée, au lieu-dit grand carrefour Nkoabang. GECER Sarl, qui court dès lors, l’énorme risque de se voir retirer ce marché qui va du carrefour sanctuaire marial de Nsazomo, jusqu’au carrefour entrée carrière de Nkoabang.

Source: Samuel Bondjock

Précedent Mali - Assainissement urbain: Inondations meurtrières à Bamako
Suivant Commune de Mbang: L’ex-maire Joseph Ngolzamba condamné à payer 534 millions de FCFA

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 929 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Monde

Suisse – Lutte contre les inondations : Les communes du Canton de Vaud s’unissent

Des investissements de plus de 80 millions de francs suisses sont prévus pour protéger les communes de l’Ouest lausannois, contre les risques d’inondations liés aux crues du ruisseau de Broye

Actu Cameroun

Douala: casses au marché New Deïdo

Suite aux récidives des occupants le sous-préfet de Douala 1er est descendu sur les lieux pour une opération de libération de la voie publique. Pour ceux qui sont dans la

Actu Afrique

Assainissement urbain : Les factures impayées découragent le personnel d’Ozone-Mali

La société de nettoyage marocaine, cumule des factures impayées à plus de 17 milliards de FCFA, auprès de l’Etat malien et de la Mairie de District.

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire