Région de l’Ouest: Croisade contre la profanation des tombes

Région de l’Ouest: Croisade contre la profanation des tombes

La plus haute autorité de la Région a donné des prescriptions aux pouvoirs publics locaux, via un communiqué officiel signé le 10 juillet 2020.

Awa Fonka Augustine invite les magistrats municipaux, les autorités administratives, les chefs traditionnels, les forces de maintien de l’ordre à prendre les mesures adéquates, pour lutter contre le phénomène. La profanation des tombes étant amplifiée dans la région ces derniers mois, le Gouverneur recommande également aux populations, d’enterrer les leurs à une profondeur appropriée dans le strict code musulman et chrétien. L’exercice conseillé, consiste à se prémunir contre les profanateurs, et empêcher toute souillure de ces lieux sacrés.

Certains camerounais tirent leur obsession pour les restes de leurs proches dans leur culture. En effet, les restes des personnes décédées sont utilisés lors des rites traditionnels. La pratique est très répandue dans la région de l’Ouest avec le culte des crânes.  Conséquence, il ne se passe plus de jours sans profanation des tombes des personnes décédées de Coronavirus et enterrées selon le protocole de Covid-19.

 

Par ailleurs plusieurs  villes du pays sont en pole position de ce phénomène dangereux que les autorités locales  combattent avec la dernière énergie ces derniers mois. Notamment Bertoua, ou encore Mandjou. De plus, un gang composé de quatre présumés profanateurs de tombes était tombé dans les mailles de la police le 6 janvier 2020 à Batouri.

 

Précedent Egypte: 32 milliards USD pour l'extension du métro du Caire
Suivant Le changement climatique causé par l’Homme a commencé il y a 7000 ans

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 933 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Cameroun

VŒUX 2015 : Le Sénat ignore les collectivités territoriales

L’allocution de M. Marcel Niat Njifenji, président du Sénat, la Chambre Haute du Parlement n’a fait aucune référence aux problèmes liés à la décentralisation. Autant en termes de bilan 2014

Actu Cameroun

Dibombari: un nouveau siège pour la commune

Le 12 juin le bâtiment de l’hôtel de ville et la maison de la Culture ont été inaugurés  par  Georges Elanga Obam, ministre de la décentralisation et du développement local.

Actu Cameroun

Transport urbain : Un nouveau dispositif à Douala

Depuis le début du mois d’Avril 2014, la ville de Douala, capitale économique du Cameroun connait un réaménagement de sa desserte. Le but est de pallier aux difficultés de transport

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire