Protection de l’Environnement : La Nouvelle-Calédonie interdit l’utilisation des sacs plastique à usage unique

Protection de l’Environnement : La Nouvelle-Calédonie interdit l’utilisation des sacs plastique à usage unique

Depuis le 1er Aout 2019, les commerçants n’ont plus le droit de distribuer à la caisse des magasins ou sur les marchés des sachets ou des sacs cabas en plastique.

« La Nouvelle-Calédonie peut s’enorgueillir de l’entrée en vigueur de sa loi antiplastiques car elle se montre à la hauteur d’un enjeu mondial et affirme sa volonté de protéger son environnement exceptionnel », a déclaré à la presse locale Nina Julié, élue locale à l’origine du texte, voté en décembre 2018 sous la précédente mandature.

Depuis jeudi 1er août, il est interdit de distribuer à la caisse des magasins ou sur les marchés des sachets ou des sacs cabas en plastique. Seule la mise à disposition de sacs bio-sources ou en plastique recyclable est autorisée. « Le teneur en biosourcage est de 30 % minimum. Ce taux doit être indiqué, et il doit être aussi mentionné que ces sacs ne se jettent pas dans la nature », a également déclaré Mme Julié, consciente que la réglementation « ne sera pas appliquée partout du jour au lendemain ».

Guide de produits interdits

Il s’agit du premier volet de la loi anti-plastique, qui sera suivi à compter du 1er septembre 2019 d’une interdiction des gobelets, verres, tasses, assiettes, couverts, pailles et touillettes en plastique. Les barquettes destinées à l’emballage alimentaire pour une vente ou une livraison immédiate sont, elles, en sursis jusqu’au 1er mai 2020, et celles destinées au préemballage en rayon, jusqu’au 1er mai 2022. Un guide des produits interdits pour les importateurs et les commerçants ainsi qu’un guide des alternatives pour les consommateurs devraient être édités par les autorités.

Selon des chiffres transmis à la presse, les habitants de Nouvelle-Calédonie utilisent chaque année 60 millions de sacs en plastique, 40 millions de barquettes et 5 tonnes de paille. « On trouve énormément de bouteilles en plastique, de barquettes, de bâtons de sucettes, de cotons-tiges… On voit des mangroves complètement obstruées car elles séquestrent les déchets », a déclaré à l’AFP Thibault Bizien, co-fondateur de l’association locale Caledoclean. En sept ans, elle a ramassé 450 tonnes de déchets dans l’environnement calédonien, dont 350 ont pu être recyclées.

Située dans l’océan Pacifique sud à 1.500 km à l’est de l’Australie, la Nouvelle-Calédonie est un point chaud de la biodiversité mondiale dont les récifs coralliens sont inscrits au patrimoine de l’humanité de l’Unesco. Environ 5.000 milliards de sacs en plastique sont consommés chaque année dans le monde et, comme l’essentiel du plastique, une infime proportion est recyclée, dénonçait en juin 2018 un rapport de l’ONU, pointant du doigt un défi d’une ampleur « décourageante ».

Source: 20 Minutes.fr

 

Précedent Environnement: L’Éthiopie bat le record d'arbres plantés en une journée!
Suivant Mobilité urbaine: Une start-up lance un réseau de mototaxi à la demande

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 913 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Monde

Suède – La commune d’Eskilstuna instaure un permis de mendier

Le permis, obligatoire depuis le 1er  août 2019 et valable trois mois, coûte 250 couronnes suédoises, soit 23 euros.

Actu Cameroun

Kumba – services essentiels : Un hôpital consumé par les flammes

L’incendie s’est déclaré au sein de la formation hospitalière, dans la nuit du 10 au 11 février 2019 faisant plusieurs victimes.

Actu Cameroun

Commune de Yaoundé 6 : Les comptes administratifs 2015 et 2018 adoptés

Les nomenclatures de fonctionnement de la municipalité pour l’exercice 2018 et 2015, ont été présentées lors d’une conférence de presse le 9 mai 2019 à Yaoundé.

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire