Mémoires: Bientôt un Musée des Indépendances Africaines

Mémoires: Bientôt un Musée des Indépendances Africaines

En collaboration avec l’Institut des Beaux-arts de Nkongsamba, le Programme Route des Chefferies organise une mission en Pays Bassa du 10 au 12 Juillet 2020. L’objectif est de faire un inventaire du futur site qui accueillera ce Musée.

MBOT-MAKAK ET BOUMNYEBEL sont les deux localités ou la mission fera ses arrêts . En effet, le but de cette mission est de faire un inventaire et une analyse technico-scientifique des sites proposés par les autorités locales pour la réalisation des études de faisabilité du Musée des Indépendances Africaines. Un terrain de 5ha devant abriter ce musée qui comprendra des espaces d’exposition, un amphithéâtre, une médiathèque, un jardin mémoriel entre autres.

Cette mission est composée de 8 personnes:

-Dr Rachel MARIEMBE, Chef de département (PI) de Patrimoine et Muséologie/IBA Nkongsamba, Chef de délégation.

-Dr Eloi TOLO, Directeurs de Mémoire/Université de Yaoundé I

-M. Bernard ZEUTIBEU, Directeur de l’Office Régional de Tourisme de l’Ouest-Cameroun

-M. Eric DASSI TCHAE, Architecte du Patrimoine à la Route des Chefferies

-M. MOURBA BAH Ahmed Rachid, étudiant en Architecture et Urbanisme – IBA de Nkongsamba

-M. Réné Hilaire AKWA, étudiant en Architecture et Urbanisme – IBA de Nkongsamba

-M. Michel GWEHA DJOB NGUIMBOUS, étudiant en Architecture et Urbanisme- IBA de Nkongsamba

-M. Ulrich Dimitri KENMOGNE KOM, étudiant en Patrimoine et Muséologie- IBA de Nkongsamba

Lire aussi: Inauguration du Musée de l’Eau

Toutefois, le Programme Route Des Chefferies, l’Association Pays de la Loire Cameroun et l’Association TMASE ont engagé, depuis quelques années, un projet de réalisation d’un Musée des Indépendances Africaines qui sera logé en pays Bassa, premier musée international dédié à cette thématique.

Il s’agit de bâtir un complexe mémoriel favorisant les débats, la recherche et le devoir de mémoire sur le processus de colonisation et d’accession à l’indépendance de tout le continent et même de la diaspora. En 2019, une première mission du PRDC a séjourné à Mbot-Makak pilotée par TMASE. Elle a écouté les doléances du CONSEIL DES CHEFS DE CANTON BANTOU DE LA GRANDE SANAGA MARITIME et reçu leur bénédiction pour ce projet qui s’inscrit dans une démarche intergénérationnelle à la recherche de la vérité historique. Le concept de la Route des chefferies poursuit son parcours muséographique dans le processus de mémorialisation historique aux indépendances et des libertés.

Lire aussi: Lorsque les patrimoines culturels se retrouvent grippées

Ce qu’il faut savoir de la Route des Chefferies

La Route des Chefferies est un programme de valorisation du patrimoine culturel et naturel du Cameroun. Véritable projet de développement des industries culturelles et créatives et des territoires initiés par la diaspora camerounaise de Nantes avec les autorités traditionnelles, la RDC œuvre depuis une quinzaine d’années au développement économique et culturel du Cameroun et compte à son actif un réseau de 14 musées communautaires. La RDC a contribué entre autres à la création du Musée des Civilisations à Dschang en 2011, à la mise en place d’un Office Régional de Tourisme de l’Ouest Cameroun en 2013, aux nombreuses publications telles que le beau livre scientifique sur « Les Civilisations du Cameroun »

Précedent Japon: Au moins 50 morts dans des inondations
Suivant Garoua: 11 000 ha de zones hydro-agricoles bientôt aménagées

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 928 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Cameroun

AGC: Le salaire des maires désormais conditionné à l’obligation de résidence!

Il s’agit d’une des annonces fortes du Premier Ministre Joseph Dion Ngute, à l’occasion des Assises Générales de la commune du 6 au 7 février 2019 à Yaoundé.

Actu Afrique

Conseil municipal de Ouagadougou : Recouvrement et taxes locales au menu

Le conseil municipal s’est réuni le 15 janvier 2019 pour la modernisation de la collecte et du recouvrement des taxes locales.

Actu

Beyrouth 2016 : Les principales résolutions

Les travaux de la 36e assemblée générale de l’AIMF se sont achevés sur des résolutions appelées à faire date. En prenant rendez-vous pour la 37e assemblée générale de leur association

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire