Sénat: La loi sur les associations culturelles validée

Sénat: La loi sur les associations culturelles validée

La Chambre Haute du Parlement a adopté le 6 juillet 2020, la loi relative aux associations artistiques et culturelles défendue par le Ministre des Arts et de la Culture. C’était au cours de la deuxième session ordinaire en cours à Yaoundé. Validation qui interviens moins d’une semaine après le feu vert donné par l’Assemblée Nationale.

Depuis l’introduction par le MINAC du projet de loi 1076 sur les associations culturelles et artistiques, l’heure est aux débats. Entre artistes, acteurs culturels, promoteurs, et responsables du Ministère de tutelle, les voix sont parfois discordantes, en raison de plusieurs facteurs: la compréhension du texte, les subtilités de la loi, les inquiétudes des artistes sur leur devenir, et l’épineuse question des Fédérations nées de la RECAN 2019.

Lire aussi: restauration du patrimoine de Bimbia en perspective

Afin de clarifier certains points, une rencontre explicative s’est tenue à Yaoundé en compagnie des 23 Coordonnateurs des pôles artistiques à la salle de conférences du Musée National le 2 juillet 2020.

Présidée au nom du ministre Bidoung Mkpatt par l’Inspecteur général, Théophile Eyango, cette réunion a permis au ministère de tutelle d’écouter, d’analyser et de comprendre les réticences de certains acteurs culturels.

Lire aussi: Rentrée Culturelle et artistique dans l’Adamaoua

D’un autre côté, elle a éclairé les différents représentants des pôles artistiques sur le bienfondé de ce projet de loi, qu’ils se feront le devoir de répercuter à leurs affiliés. Le ministère des Arts et de la Culture, par la voix de l’Inspecteur général, a réitéré les objectifs visés par le Minac au moment d’établir ce projet de loi.

Comme l’a signifié le ministre Bidoung Mkpatt au cours de son exposé le 1er juillet dernier face aux députés, par ce projet visant la création de fédérations, « le Minac se propose de structurer l’ensemble du paysage culturel et artistique national pour optimiser l’impact de son action et partant, la productivité artistique de notre pays. Il vient garantir la structuration du mouvement artistique et culturel, et l’organisation du sous-secteur Arts et Culture en fédérations, dans le but de rassembler par discipline les professionnels en association pour l’accroissement qualitatif et quantitatif de la production artistique et culturelle du Cameroun. » Une action lancée après avoir observé « la prolifération de projets individuels qui se gênent mutuellement et se chevauchent souvent, éparpillant, à cause de cela, l’action institutionnelle en leur faveur, et nuisant de ce fait à son impact. »

Lire aussi: https://www.villesetcommunes.info/actu-cameroun/exposition-aujourdhui-transforment-temps-art/

En résumé, les fédérations vont, selon le Minac, mettre sur pied de véritables entreprises culturelles, et partant, professionnaliser ce secteur. Des explications bien reçues par les coordonnateurs des pôles artistiques présents. S’exprimant devant la presse, Rémy Atangana, Elise Mballa Meka(coordonnatrice du pole danses) ou encore Ambroise Mbia (coordnateur arts cinématographiques), respectivement en charge des pôles cinéma, danse et théâtre, ont reconnu dans l’ensemble que l’avènement des fédérations est ce qu’il y a de mieux pour l’amélioration des conditions de vie des artistes.

Lire aussi: RECAN 2019 Et c’est parti!

«Après les Rencontres nationales des arts et de la Culture (Recan), nous avons demandé une restructuration du secteur culturel en fédérations. En tant que maire de commune et artiste, je peux affirmer que c’est le meilleur moyen pour la décentralisation de soutenir tous les artistes. Et le ministère ne peut pas nous transférer de ressources si nous ne sommes pas structurés », a déclaré Elise Mballa Meka. Une sensibilisation menée par le Minac et les coordonnateurs des pôles, va devoir se poursuivre auprès des artistes.

Précedent Climat: Les glaciers du Pérou ont fondu de 51 % en 50 ans!
Suivant Japon: Au moins 50 morts dans des inondations

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 907 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Cameroun

Le gouvernement encourage l’approche HIMO

L’approche de développement local par l’application des approches à Haute Intensité de Main d’œuvre (HIMO) est en cours de diffusion dans les communes du Cameroun. Il s’agit selon les cadres du ministère

Actu

Commune d’ Ebolowa 1er : le budget 2019 est connu

Cinq cent quatre-vingt-treize millions de FCFA, tel est le montant du budget 2019 de la municipalité, validé lors de la session ordinaire du conseil municipal le 20 décembre 2018.

Actu

Developpement local : Le Comité de pilotage du PRODEL engage des réflexions

Le ministre de l’Elevage, des Pêches et des Industries animales, Dr Taïga a présidé le 07 mai 2019 à Yaoundé, les travaux de la deuxième session du Comité de pilotage

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire