Maroc : la gouvernance locale à rude épreuve à Rabat

Maroc : la gouvernance locale à rude épreuve à Rabat

Des rivalités politiques entre les formations PAM et PJD bloquent le Conseil de la ville de Rabat, additionnées au blocus du 31 octobre 2018.

Mercredi dernier, une conférence de presse du maire PJDiste de Rabat et un communiqué en réponse du secrétariat général du PAM, ont mis à nu la primauté de la pratique politicienne sur la bonne gouvernance locale. L’exemple par le Conseil de la ville de Rabat, bloqué par l’inimité PJD-PAM

Dans la capitale du royaume en effet, plusieurs chantiers de développement intégré sont actuellement en stand-by. L’unique raison à ce blocage réside dans l’impossible entente entre PJD et PAM, le premier étant majoritaire dans le Conseil de la ville de Rabat qu’il dirige, et le second disposant d’une minorité de blocage, dont il use, et abuse même, selon les accusations de ses adversaires du parti de la Lampe, d’après des informations révélées par la presse locale.

Le 2e vice-président du Conseil de la ville de Rabat, Abderrahim Lakraa, président de l’arrondissement de Youssoufia, a versé dans le même sens lors de ladite conférence de presse. Il a ainsi accusé le PAM de faire perdre du temps au Conseil de la ville en sabotant le déroulement de toutes les réunions de la session du mois d’octobre, ce qui a pour effet, selon lui, de «retarder des chantiers entrant dans le cadre du projet royal « Rabat, ville-lumière».

Ainsi, et alors qu’il était prévu, selon les édiles du PJD, d’examiner 36 points durant le mois d’octobre, tous relatifs au Projet de développement urbain intégré, seuls 5 points ont pu être examinés. A cause de la zizanie semée par le PAM, les points concernant, par exemple, le projet de parking sous-terrain, la situation de la société Rabat-Parkings, la gestion des souks, le transfert des abattoirs de Rabat et Salé vers Bouknadel, l’agrandissement de certaines avenues, n’ont pu être abordés.

Source : fr.le360.ma

Précedent Polynésie française : la taxe de développement local en débat
Suivant Parlement : Ouverture de la dernière session ordinaire

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 203 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Afrique

Dakar : Les maires francophones réunis sur le climat

A l’initiative de l’Association des Maires du Sénégal (AMS) qui a bénéficié de l’appui de l’Association Internationale des Maires Francophones (AIMF), Dakar a accueilli les 11 et 12 septembre 2015

Actu

L’UE satisfaite de HIMO-PNDP

«Un  projet qui marche et qui fait ses preuves » C’est ce qu’a déclaré le chef de délégation de l’Union européenne au Cameroun, en tournée dans l’Extrême Nord, lors d’une visite

Actu Afrique

Côte-d’Ivoire : les premières sénatoriales se tiennent en mars

Les premières élections sénatoriales de Côte d’Ivoire sont officiellement fixées au 24 mars prochain en vue de l’instauration du Sénat créé par la nouvelle constitution de 2016. Sur proposition de

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire