Législatives en RDC : La cohabitation comme maitre-mot

Législatives en RDC : La cohabitation comme maitre-mot

Avec la victoire écrasante du FCC aux élections législatives nationales et provinciales du 30 décembre 2018, la RDC tend vers la première cohabitation de son histoire.

L’un des enseignements majeurs du verdict des législatives nationales, est que la future chambre gardera les couleurs de sa devancière. Dans les travées de l’hémicycle, les députés estampillés FCC (Front commun pour le Congo) seront hyper majoritaires. Au bas mot 350 élus. Ensuite suit l’AFDC-A de Modeste  Bahati Lukwebo, le PPRD et l’AAB. L’UDPS/ TSHISEKEDI, parti du nouveau président de la République, arrive en 4ème position. De quoi peser sur les prochaines négociations en vue de la formation d’un gouvernement. Voici le condensé de la nouvelle carte politique de la RDC.

Pas donc besoin d’être particulièrement orfèvre en sciences politiques pour parier sur la cohabitation. Car, le pays se trouve dans un cas de figure où le président élu ne dispose pas de majorité à la chambre basse du parlement. Le nombre de députés UDPS, UNC et autres alliés étant largement inférieur à celui de la majorité.

Or, au terme de la Constitution; le président de la République nomme le Premier Ministre au sein de la majorité parlementaire, en l’occurrence l’assemblée nationale. A moins de dissoudre la chambre basse du parlement, le chef de l’Etat n’a pas d’autres choix que de cohabiter avec la majorité parlementaire, de laquelle sera issu le gouvernement, tout en tenant compte des domaines de collaboration entre les deux pôles de l’Exécutif que sont le Président et le Premier ministre.

Précedent France : Le budget participatif au centre des actions des communes
Suivant Municipales 2019 : L’artiste One Love annonce sa candidature

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 933 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Cameroun

Travaux publics : L’axe Manki – Pont de la Mape réceptionné

Le Ministre des travaux publics Emmanuel Nganou Djoumessi, a procédé à la réception provisoire du tronçon Manki – Pont de la Mape, mercredi 11 juillet 2019.

Actu Cameroun

Bafoussam: Les autorités locales pour un développement de proximité

Le Maire de la ville de Bafoussam,  Roger TAFAM a présidé mardi 20 octobre 2020 la première réunion de concertation avec les chefs de quartiers. La rencontre d’échange qui s’est

Actu

Gouvernance locale : L’expérience marocaine mise en avant à Séville

Rabat a été présentée comme un exemple en matière de développement du concept de “Smart city” au cours du forum sur les gouvernements locaux du 24 au 26 janvier 2019.

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire