Législatives en RDC : La cohabitation comme maitre-mot

Législatives en RDC : La cohabitation comme maitre-mot

Avec la victoire écrasante du FCC aux élections législatives nationales et provinciales du 30 décembre 2018, la RDC tend vers la première cohabitation de son histoire.

L’un des enseignements majeurs du verdict des législatives nationales, est que la future chambre gardera les couleurs de sa devancière. Dans les travées de l’hémicycle, les députés estampillés FCC (Front commun pour le Congo) seront hyper majoritaires. Au bas mot 350 élus. Ensuite suit l’AFDC-A de Modeste  Bahati Lukwebo, le PPRD et l’AAB. L’UDPS/ TSHISEKEDI, parti du nouveau président de la République, arrive en 4ème position. De quoi peser sur les prochaines négociations en vue de la formation d’un gouvernement. Voici le condensé de la nouvelle carte politique de la RDC.

Pas donc besoin d’être particulièrement orfèvre en sciences politiques pour parier sur la cohabitation. Car, le pays se trouve dans un cas de figure où le président élu ne dispose pas de majorité à la chambre basse du parlement. Le nombre de députés UDPS, UNC et autres alliés étant largement inférieur à celui de la majorité.

Or, au terme de la Constitution; le président de la République nomme le Premier Ministre au sein de la majorité parlementaire, en l’occurrence l’assemblée nationale. A moins de dissoudre la chambre basse du parlement, le chef de l’Etat n’a pas d’autres choix que de cohabiter avec la majorité parlementaire, de laquelle sera issu le gouvernement, tout en tenant compte des domaines de collaboration entre les deux pôles de l’Exécutif que sont le Président et le Premier ministre.

Précedent France : Le budget participatif au centre des actions des communes
Suivant Municipales 2019 : L’artiste One Love annonce sa candidature

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 292 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu

Congo : Les responsables des CTD à l’école de la décentralisation

Le ministère de l’intérieur et de la décentralisation a ouvert le 24 octobre 2018 à Brazzaville, une session de formation spéciale, au bénéfice des personnels des collectivités territoriales décentralisées. Le

Actu Afrique

Niger : 4 maires révoqués par le gouvernement

Le gouvernement nigérien a démis de leurs fonctions le 25 septembre 2018, quatre élus locaux pour pratiques frauduleuses. Les maires des communes rurales de Harikanassou, Tchadoua, Gothèye et celui de

Actu Cameroun

Essential services: inauguration of a borehole in Ebolowa

The mayor of Ebolowa I this Saturday February 9, 2019 handed over a borehole water point to the population of new bell.

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire