Extrême-Nord : Le Projet « Jeunesse, et stabilisation pour la paix » lancé à Maroua

Extrême-Nord : Le Projet « Jeunesse, et stabilisation pour la paix » lancé à Maroua

L’initiative financée par l’Union Européenne avec l’appui du Système des Nations Unies, a été ouverte mercredi 24 juillet 2019, au profit de six communes.

Le projet financé à hauteur d’un milliard d’euros sert à encadrer sur 10 ans près de 30.000 personnes âgées de 12 à 25 ans. L’objectif à long terme, est l’autonomisation économique des jeunes victimes d’insécurité dans la région de l’Extrême-Nord. Depuis 2014, cette région fait face au phénomène Boko-haram, du nom de cette secte radicale nigériane qui terrifie les populations, pillent et commettent des exactions de toutes sortes entre les deux frontières. Le Mayo-Tsanaga, le Mayo-Sava et le Logone-Et-Chari sont les localités les plus impactées par ces assauts sanglants.

Sébastian Bergion, s’exprimant devant la presse locale à Maroua

Les jeunes se retrouvent ainsi exposés à l’endoctrinement facile, l’enrôlement au sein de ces bandes armées, par conséquent très vulnérables car ayant tout perdu. L’Union Européenne assistée du système des Nations Unies, ont donc jugé utile de lancer ce projet. Sebastian Bergion, Représentant de l’Ambassadeur de l’Union Européenne, souligne que « ce sont des projets multi-facettes, qu’il va falloir associer toutes les facettes de façon pertinente, à l’emploi, à la formation, de manière générale. Il sera crucial de miser selon les initiateurs, sur la réinsertion économique des jeunes concernés. Le Gouverneur de la région Mudjiwaha Bakary s’est satisfait du geste. Le projet en lui-même sera implémenté au sein de 6 communes.

Précedent Commune de Yaoundé 2 : Une campagne régulière d’assainissement mobilise
Suivant Mairie de Mogadiscio : Six morts enregistrés lors d’une attaque terroriste

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 764 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Focus

Sénatoriales 2018 : les femmes du Mfoundi veulent des sénateurs qui portent leur cause

Nombreuses parmi les conseillers municipaux aux urnes ce 25 mars 2018, elles ont rappelé que leurs voix doivent se faire entendre dans la chambre haute du parlement. Une prise en

Actu Afrique

Développement local : Le maire et les associations de Ouagadougou accordent leurs violons

Le maire de la ville de Ouagadougou, Armand Béouindé, et les responsables des associations exerçant sur le territoire communal se sont entretenus le 17 juillet 2019 pour un nouveau type

Actu Cameroun

Atelier des médias africains 2019: Les journalistes formés à la transparence fiscale

Le réseau africain pour la justice fiscale (TNJA) organise du 11 au 12 avril 2019 à Yaoundé, un cursus formatif et d’échanges à l’attention des professionnels de l’information.

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire