Evasion fiscale: Plus de 825 milliards d’Euros de pertes en Europe

Evasion fiscale: Plus de 825 milliards d’Euros de pertes en Europe

Dans une étude publiée récemment, des chercheurs de l’université de Californie à Berkeley et de l’université de Copenhague ont estimé que près de 40 % des bénéfices des multinationales (plus de 700 milliards de dollars en 2017) sont transférés vers des paradis fiscaux chaque année.

L’évasion fiscale et le dumping fiscal sont des problèmes européens faits maison

Luxembourg, Pays-Bas, Irlande, Malte, Chypre – des États membres de l’UE figurent parmi les paradis fiscaux les plus actifs. L’Allemagne est également l’une des destinations les plus populaires pour les flux financiers non transparents, en particulier en provenance des pays du Sud, avec l’aide desquels le blanchiment d’argent et la fraude fiscale sont pratiqués à une échelle gigantesque. En outre, on trouve parmi les paradis fiscaux une douzaine d’autres territoires d’outre-mer principalement britanniques et néerlandais, tels que Jersey, Curaçao et les îles Vierges britanniques.

Les paradis fiscaux sont au cœur de l’Union européenne. En effet, la politique de concurrence a fait de l’UE l’un des piliers de la concurrence fiscale mondiale. Le pionnier a été l’Irlande, qui applique un taux d’imposition de 12,5 % sur les bénéfices des sociétés depuis 2004. Chypre, l’Estonie et la Bulgarie offrent désormais des taux d’imposition aussi bas et les taux d’imposition des principaux pays industrialisés ont également été progressivement réduits. La France n’est pas en reste : le taux de l’impôt sur les bénéfices des sociétés a baissé de moitié depuis les années 1980 passant de 50% à 28% en 2019 et atteindra 25% en 2022.

Selon ces chercheurs, les stratégies d’optimisation fiscale des entreprises réduisent les recettes de l’impôt sur les sociétés de plus de 200 milliards de dollars, soit 10 % des recettes fiscales mondiales. Notre infographie propose un aperçu des recettes fiscales potentiellement gagnées ou perdues via ces mécanismes dans une sélection de pays d’Europe. Le Luxembourg, les Pays-Bas, l’Irlande, Malte et Chypre figurent notamment parmi les paradis fiscaux les plus actifs de la zone, alors que l’Allemagne et la France font partie des pays où le manque à gagner est le plus élevé.

 

Précedent ODD 2: Les chiffres alarmants sur l'objectif Faim Zéro de l'ONU
Suivant France: Une police de l’environnement va patrouiller dans les zones touristiques

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 925 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu

CGLU – Sommet Culture CGLY 2021 : Les candidatures ouvertes

Depuis le Congrès fondateur de Paris, la culture est au cœur du travail de l’organisation Cités et Gouvernements locaux Unis. L’institution a officiellement lancé les candidatures pour  l’organisation de cette

Actu Cameroun

Développement local : Mise au point du Comité de Pilotage Filets sociaux

Une réunion de concertation s’est tenue à Yaoundé le 28 novembre 2018, afin de mettre en évidence les avancées du programme.

Actu

Japon – Sommet Urbain U20 : Le developpement durable au centre des travaux

29 délégations étrangères composées de maires et experts des questions urbaines prennent part à la grand-messe japonaise du 21 au 22 mai 2019, organisée par CGLU et C40, dans le

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire