Douala: Le 2ème pont sur le Wouri objet d’inondations dues aux déchets solides

Douala: Le 2ème pont sur le Wouri objet d’inondations dues aux déchets solides

Les populations continuent de jeter leurs ordures dans les caniveaux, obstruant le passage des eaux de ruissèlement sur le deuxième ouvrage de franchissement majeur de Douala. Les fortes pluies du 22 au 28 mars 2019 y ont également contribué.

Vendredi 22 mars aux environs de 7h du matin, les populations de la capitale économique ont fait face à une forte pluie. Les trombes d’eau qui se sont abondamment déversées sur la cité ont provoqué une inondation partielle de l’une des voies du deuxième pont sur le Wouri, précisément celle de droite en partant du rond- point Deido, en face de la cimenterie Dangote. L’eau a inondé la chaussée sur une longueur de plus de 10 mètres, obligeant les automobilistes et autres usagers à serrer vers la partie gauche. Visiblement, les caniveaux prévus pour les eaux de ruissellement étaient bouchés.

Une situation qui en a surpris plus d’un, car l’ouvrage est flambant neuf et venait d’être ouvert à la circulation en janvier dernier. Certaines voix dans la ville ont commencé à se faire entendre, parlant d’une malfaçon du deuxième pont sur le Wouri. Ce samedi 23 mars, l’entreprise SogeaSatom a mobilisé ses équipes pour procéder aux travaux de curage des caniveaux à cet endroit.

En effet, une équipe y est en plein travaux de curage des caniveaux et du dalot qui conduit les eaux de ruissèlement vers la droite du pont, à travers un canal qui se déverse dans le fleuve Wouri plus loin. Le volume de déchets solides qui en sort explique clairement l’origine de l’inondation. Sur ce canal précisément, une autre équipe s’emploie à l’élargir, à l’aide d’une pelleteuse.  L’objectif du travail est de faciliter l’écoulement des eaux de ruissellement jusqu’au Wouri. En clair, la mauvaise gestion des ordures ménagères et autres déchets solides par les populations environnantes est la cause de cette inondation qui a quelque peu perturbé la circulation sur l’ouvrage. Une situation d’incivisme qui pourrait s’aggraver en raison du fait que l’entrée Est du deuxième pont, au lieu-dit rond-point Deido, est déjà été transformée en gare routière par des transporteurs.

Précedent Travaux publics: Le Cameroun expérimente le béton compacté à rouleau
Suivant Marché Mboppi: La voie ferrée bientôt fermée pour des raccordements

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 728 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Cameroun

Douala valorise le recyclage

A l’initiative de la Communauté urbaine de Douala (Cud), chef de file du projet européen Innovative Services in Difficult Environment for Recycler Artisans (Isdera) depuis 2010, 160 artisans “recycleurs” ont

Focus

Conseil constitutionnel : l’équipe désormais en poste

Les onze membres de l’institution ont prêté serment ce lundi 5 mars au cours d’une d’une cérémonie solennelle au Palais des congrès de Yaoundé.  C’est un autre chapitre de l’histoire

Actu Cameroun

Travaux publics : Le MINTP va mettre en place une unité de production de bitume

Le processus de sélection d’une entreprise pour  la mise en place d’une unité de production de bitume a été lancé par le ministère des Travaux publics. 

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire