Commune de Bobo-Dioulasso : Une opération de déguerpissement met les populations en colère.

Commune de Bobo-Dioulasso : Une opération de déguerpissement met les populations en colère.

Des logements du camp Ouézzin-Coulibaly de Bobo-Dioulasso, illégalement construit ont été démolis lundi 4 février 2019. Le commandant de deuxième région militaire a mené l’opération.

Le site était prévu être démoli, le 24 janvier 2019 mais avait été reporté à la demande des autorités religieuses de la ville de Sya. Le maire de l’arrondissement N°6 Hyppolite Sanou, par un communiqué demandait aux habitants du camp de libérer les lieux au plus tard le 31 janvier 2019, date butoir. Car l’objet est de poursuivre les travaux de clôture dudit camp pour des raisons sécuritaires. A titre de rappel lors du dernier conseil d’administration du secteur ministériel (CASEM) du département de la défense nationale et des Anciens combattants. Le conseil avait décidé de déguerpir tous les occupants illégalement installés dans le domaine Ouézzin-Coulibaly en vue de poursuivre les travaux de clôture, suite à la situation nationale marquée par de nombreuses attaques terroristes. Mais les populations ont joué à la sourde oreille.

Alors dans la matinée du 4 février 2019, le commandant de la deuxième région a procédé à la destruction de plusieurs maisons à l’aide d’un bulldozer qui ravageait tout sur son passage. Certains habitants ont pu sauver quelques biens et le mettre à l’abri. A savoir les meubles, les ustensiles, ceux qui le pouvaient encore, arrachaient les portes, les fenêtres et les tôles. Au regard de cet événement intempestif, les riverains se sont mobilisés pour incendier des habitations de certains leaders communautaires  qu’ils estiment être en connivence avec les responsables de l’armée. Le chef du village  de Kuinima (le nom du secteur N°18) est l’une de leur victime. Ces derniers s’en sont pris à son domicile. Toutefois certains accusent les vendeurs de terrains qui au départ n’ont pas été clair avec eux.

Précedent Décentralisation : Les assises générales de la commune annoncées !
Suivant Maroua : Célestine Ketcha Courtès évalue les grands travaux

Auteur

Vous pourriez aussi aimer

Actu Afrique

Législatives et municipales : Les gabonais aux urnes pour leurs élus locaux

Les gabonais ont commencé à voter samedi 6 octobre 2018, aux élections locales, premier scrutin depuis la présidentielle de 2016 remportée par Ali Bongo Ondimba. La plupart des bureaux de

Actu

Entretien routier: Le MINTP souhaite plus de compétences aux mairies

C’est l’un des objectifs majeurs assignés à la conférence annuelle des services centraux et déconcentrés du ministère des Travaux publics du 21 au 22 janvier 2019 à Yaoundé.

Actu Cameroun

HIMO : Le MINHDU en appui aux communes de Bamenda 1er et Limbé 3ème

Le ministère de l’habitat et du développement urbain, a procédé à un don de matériels aux deux municipalités le 19 octobre 2018 à Yaoundé. Dans le cadre de la méthode

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire