Commune de Bobo-Dioulasso : Une opération de déguerpissement met les populations en colère.

Commune de Bobo-Dioulasso : Une opération de déguerpissement met les populations en colère.

Des logements du camp Ouézzin-Coulibaly de Bobo-Dioulasso, illégalement construit ont été démolis lundi 4 février 2019. Le commandant de deuxième région militaire a mené l’opération.

Le site était prévu être démoli, le 24 janvier 2019 mais avait été reporté à la demande des autorités religieuses de la ville de Sya. Le maire de l’arrondissement N°6 Hyppolite Sanou, par un communiqué demandait aux habitants du camp de libérer les lieux au plus tard le 31 janvier 2019, date butoir. Car l’objet est de poursuivre les travaux de clôture dudit camp pour des raisons sécuritaires. A titre de rappel lors du dernier conseil d’administration du secteur ministériel (CASEM) du département de la défense nationale et des Anciens combattants. Le conseil avait décidé de déguerpir tous les occupants illégalement installés dans le domaine Ouézzin-Coulibaly en vue de poursuivre les travaux de clôture, suite à la situation nationale marquée par de nombreuses attaques terroristes. Mais les populations ont joué à la sourde oreille.

Alors dans la matinée du 4 février 2019, le commandant de la deuxième région a procédé à la destruction de plusieurs maisons à l’aide d’un bulldozer qui ravageait tout sur son passage. Certains habitants ont pu sauver quelques biens et le mettre à l’abri. A savoir les meubles, les ustensiles, ceux qui le pouvaient encore, arrachaient les portes, les fenêtres et les tôles. Au regard de cet événement intempestif, les riverains se sont mobilisés pour incendier des habitations de certains leaders communautaires  qu’ils estiment être en connivence avec les responsables de l’armée. Le chef du village  de Kuinima (le nom du secteur N°18) est l’une de leur victime. Ces derniers s’en sont pris à son domicile. Toutefois certains accusent les vendeurs de terrains qui au départ n’ont pas été clair avec eux.

Précedent Décentralisation : Les assises générales de la commune annoncées !
Suivant Maroua : Célestine Ketcha Courtès évalue les grands travaux

Auteur

Vous pourriez aussi aimer

Actu Afrique

Togo: l’Union Européenne et la Giz soutiennent la décentralisation

12 milliards de FCFA, c’est le montant que l’Union européenne (UE) et l’Agence de la coopération allemande (GIZ) vont injecter dans le processus de décentralisation. Cela s’inscrit dans le Programme

Actu Afrique

Gambie : une femme à la tête de la Mairie de Banjul

Le 12 mai 2018, Rohey Malick Lowea été élue maire de la capitale gambienne Banjul. Cette femme de 46 ans, devient la toute première à diriger une municipalité dans l’histoire

Actu Cameroun

Programme C2D Capitales régionales : Concertation du comité de pilotage à Garoua

Les acteurs de ce programme se sont réunis dans le Chef-lieu de la région du Nord le 11 décembre 2018, pour faire le point sur les travaux.

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire