Burkina-Faso – Centrale solaire de Zagtouli : Bolgatenga et Ouagadougou connectés

Burkina-Faso – Centrale solaire de Zagtouli : Bolgatenga et Ouagadougou connectés

Le Maire de la commune de Ouagadougou Armand Roland BEOUINDE, a participé le 05 octobre 2018, à l’inauguration de l’interconnexion électrique 225 KV entre Bolgatenga et Ouagadougou.

D’un coût global de 55,6 Milliards, cette centrale permettra de réduire le déficit énergétique du pays, de développer des activités socioéconomiques au profit des populations et de renforcer l’intégration régionale.

La cérémonie a été patronnée par les présidents Ghanéen Nana Ado Dankwa AKUFO-ADDO et Burkinabè Rock Marc Christian KABORE. Le Burkina Faso envisage la mise en œuvre prochaine du projet “Dorsale Nord” d’interconnexion de 330KV entre le Nigeria, le Niger, le Togo, le Bénin et le Burkina Faso. Notons que la centrale photovoltaïque de Zagtouli est la plus grande centrale solaire de l’Afrique de l’ouest. Une infrastructure trans-régionale, qui pallie au déficit énergétique du Burkina et de l’Afrique de l’Ouest en général.

Source : DCRP Commune de Ouagadougou

Précedent Coopération décentralisée : La Mairie de Ouagadougou et le Grand Lyon en synergie
Suivant Présidentielle 2018 : Les déplacés soustraits au scrutin présidentiel

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 737 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu

Tunisie: 10 millions de dinars pour les Communes touristiques

Une enveloppe de 10 millions de dinars sera allouée aux municipalités touristiques, en vue de leur permettre d’améliorer la propreté, et de renforcer les moyens d’intervention ainsi que l’infrastructure de

Actu

Cameroun : Le maire de Kumbo libéré

Le maire Njong Donatus pris en otage mercredi dans la localité de Sabga dans le Nord-Ouest, a été libéré jeudi 11 octobre par ses ravisseurs. Le Vice-président de Communes et

Actu

EYONG TIKU: “Si chaque commune peut décerner un Prix spécial du cinéma de son territoire, ça peut être une bonne initiative pour faire redécoller notre 7ème art!”

Chercheur à L’Université de Maroua, région de l’Extrême-Nord, Eyong Tiku a mis en lumière l’importance des mythologies au service des productions cinématographiques post 1990, lors du colloque international de Yaoundé,

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire