Burkina-Faso – Centrale solaire de Zagtouli : Bolgatenga et Ouagadougou connectés

Burkina-Faso – Centrale solaire de Zagtouli : Bolgatenga et Ouagadougou connectés

Le Maire de la commune de Ouagadougou Armand Roland BEOUINDE, a participé le 05 octobre 2018, à l’inauguration de l’interconnexion électrique 225 KV entre Bolgatenga et Ouagadougou.

D’un coût global de 55,6 Milliards, cette centrale permettra de réduire le déficit énergétique du pays, de développer des activités socioéconomiques au profit des populations et de renforcer l’intégration régionale.

La cérémonie a été patronnée par les présidents Ghanéen Nana Ado Dankwa AKUFO-ADDO et Burkinabè Rock Marc Christian KABORE. Le Burkina Faso envisage la mise en œuvre prochaine du projet “Dorsale Nord” d’interconnexion de 330KV entre le Nigeria, le Niger, le Togo, le Bénin et le Burkina Faso. Notons que la centrale photovoltaïque de Zagtouli est la plus grande centrale solaire de l’Afrique de l’ouest. Une infrastructure trans-régionale, qui pallie au déficit énergétique du Burkina et de l’Afrique de l’Ouest en général.

Source : DCRP Commune de Ouagadougou

Précedent Coopération décentralisée : La Mairie de Ouagadougou et le Grand Lyon en synergie
Suivant Présidentielle 2018 : Les déplacés soustraits au scrutin présidentiel

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 831 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Cameroun

Performances communales : Le 3ème Prix National FEICOM lancé

L’acte 3 du Prix National FEICOM des meilleures pratiques communales de développement local a été officiellement ouvert vendredi 29 mars 2019 à Yaoundé, par le MINDDEVEL Georges Elanga Obam.

Actu Afrique

Coopération décentralisée: Point des relations Libreville/Ankara

La mairesse de Libreville a reçu, le 23 février courant, son homologue Turc de la ville d’Haymana.  Une délégation turque, conduite par le maire d’Haymana, a devisé, le 23 février

Actu

Détournement de fonds publics : un sous-préfet, un maire et des chefs de village en garde à vue.

Kaima, le sous-préfet de Lobo de 2011 à 2017, le maire et plusieurs chefs de l’arrondissement ont été mis en garde à vue de 48h, au Tribunal criminel spécial (TCS)

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire