Etats-Unis – Projet Heaviside : Kitty Hawk dévoile son nouvel aéronef électrique

Etats-Unis – Projet Heaviside : Kitty Hawk dévoile son nouvel aéronef électrique

L’entrepreneur Kitty Hawk a un troisième engin volant à introduire. Heaviside qui se veut rapide et beaucoup plus silencieux qu’un hélicoptère.

Après le Flyer à usage récréatif et Cora en tant que taxi volant autonome électrique, Kitty Hawk introduit un nouveau prototype avec Heaviside. Kitty Hawk est pour rappel une startup soutenue financièrement par Larry Page, le cofondateur de Google et patron d’Alphabet, et avec à sa tête Sebastian Thrun qui est un pionnier de la conduite autonome et a notamment dirigé Google X.

Le projet Heaviside reprend le principe de l’aéronef VTOL électrique à décollage et atterrissage verticaux, que ce soit pour un pilotage autonome ou manuel en s’en remettant toutefois largement aux calculateurs de vol.

Équipé de huit rotors, Heaviside a une envergure relativement réduite de 6 mètres et son cockpit ne peut accueillir qu’une seule personne. Il a la capacité de couvrir une distance de près de 160 km, ce qui est plus que Cora.

Selon Kitty Hawk, qui ne donne encore que peu de détails, Heaviside peut voyager de San José à San Francisco en Californie en 15 minutes et en consommant moitié moins d’énergie qu’une voiture. Deux villes qui par la route sont distantes de 80 km.

Heaviside vole comme un avion, alors que son décollage et son atterrissage se font comme un hélicoptère. C’est justement comme une sorte de future alternative à l’hélicoptère que Heaviside se pose, non seulement en matière de coût mais aussi de bruit.

Cet aéronef est ainsi annoncé beaucoup plus silencieux qu’un hélicoptère. Alors qu’un hélicoptère générerait un volume sonore perçu par l’oreille humaine de 60 dBA à 1 500 pieds (460 m d’altitude), ce serait 38 dBA pour Heaviside. Une différence qui serait d’autant plus notable au décollage.

Heaviside a été conçu pour être rapide, petit et extrêmement silencieux, en tirant parti de nouvelles possibilités pour libérer les gens du trafic de la circulation “, écrit Kitty Hawk dont le projet est toutefois encore assez mystérieux.

Cet été, Kitty Hawk et Boeing avaient annoncé un partenariat stratégique concernant la mobilité urbaine aérienne, dont sur la problématique de la sécurité avec la cohabitation entre des aéronefs autonomes et avec pilotes.

Source : generation-nt.com

Précedent Environnement : Berlin revoit ses ambitions pour le changement climatique
Suivant Environnement : Le changement climatique aggrave la situation des maladies animales en Méditerranée

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 933 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Afrique

Sierra-Léone : Elections générales sous le signe d’un nouveau départ 

Plus de 3 millions d’électeurs sont appelés aux urnes ce mercredi 7 mars dans le cadre des élections présidentielles, législatives et municipales. Des scrutins aux enjeux forts pour le peuple

Actu

Alex Siewe : “Le cross-media est l’avenir de la radio”

Alex Siewe, 48 ans, expert en communication et marketing présente les secrets de la révolution qui s’est opérée avec ABK radio, la chaîne qui cartonne actuellement au Cameroun. Quel est

Actu

Aménagement urbain : Les enjeux de la table ronde conjointe MINHDU-ONU HABITAT

Le ministre de l’habitat Célestine Ketcha Courtès, a présidé les travaux sur le financement de la construction urbaine mardi 2 avril 2019 au Mont Fébé Hotel de Yaoundé, autour des

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire