Algérie-Développement Rural: L’UE lance un appel à manifestation d’intérêt

Algérie-Développement Rural: L’UE lance un appel à manifestation d’intérêt

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet Promotion d’un développement rural inclusif dans les communes de la wilaya de Khenchla, un appel à manifestation d’intérêt a été lancé le 27 janvier 2019.

Selon l’Union Européenne, l’appel est ouvert à toute la population activant ou résidant dans la commune pilote de Tamza et de la commune pilote de M’Toussa, activant en groupement formel ou informel dans les secteurs de l’agriculture, l’artisanat et le tourisme soient agriculteurs, artisans, petites entreprises, coopératives, femmes rurales, personnes handicapées et jeunes sans activité ou en situation précaire.

« Les porteurs de projet souhaitant bénéficier du projet DRI devront démontrer une motivation forte à s’engager dans le programme de formation et dans un processus de changement ou d’adaptation de leurs pratiques », indique-t-on.

L’inscription au programme de formation doit se faire auprès de l’ Association de Sauvegarde et de Promotion de l’Enfance de Khenchla au plus tard le 05 février 2019, précise l’UE.

Le Projet de Développement Rural et Inclusif « DRI » vise à contribuer au renforcement des capacités locales d’appui au développement économique durable au bénéfice des populations vulnérables des zones rurales reculées. Dans 8 communes pilotes des wilayas de Bouira, Khenchela, Nâama et Skikda, l’action soutiendra les groupements professionnels de petits exploitants, éleveurs et artisans, les GICA (Groupements d’Intérêt Commun Agricole), les associations professionnelles, les petites entreprises, à valoriser les ressources locales de façon durable et à améliorer leurs revenus par l’amélioration de la qualité de production et de commercialisation.

Ce projet est mise en œuvre dans le cadre du Programme d’Actions Pilote pour le Développement Rural et de l’Agriculture PAP-ENPARD Algérie, une initiative cofinancée par le gouvernement Algérien et l’Union européenne, tendant à accompagner la mise en place de politiques publiques en vue de répondre aux défis de la sécurité alimentaire, de la diversification des économies rurales et de l’amélioration de la gouvernance locale dans les territoires ruraux.

SOURCE: algerie-eco.com

Précedent Guinée-Conakry : l’AFD accorde un financement de 10 millions d’euros au Fonds national de développement local
Suivant Maroc : La communication territoriale au menu d’un colloque international

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 397 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Afrique

Guinée-Bissau – Législatives 2019 : les électeurs aux urnes ce dimanche

Un scrutin destiné à sortir la Guinée-Bissau de trois ans de crise entre le président José Mario Vaz et le PAIGC, le parti au pouvoir s’ouvre le 10 mars 2019.

Actu Afrique

Orientation : Dans l’attente de la Charte africaine de la décentralisation

Depuis le Sommet Africités tenu à Windhoek en Namibie en mai 2000, les collectivités territoriales du continent avaient posé les prémisses d’une structuration du mouvement africain des autorités locales et

Actu Cameroun

Conseil constitutionnel: Malegho Joseph Aseh nommé Secrétaire général

Le magistrat de 4e grade a été promu le 23 février 2018 par décret du chef de l’Etat. Il reçoit du président du Conseil constitutionnel, délégation de signature en matière

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire