Super Tuesday: Joe Biden prend une longueur d’avance sur Bernie Sanders

Super Tuesday: Joe Biden prend une longueur d’avance sur Bernie Sanders

Pour ces caucus liés à l’investiture démocrate, l’ancien Vice-président des Etats-Unis sous Barack Obama, sort grand vainqueur le 4 mars 2020. Un résultat des plus surprenants lorsque l’on connait le charme politique qu’a le sénateur Sanders actuellement.

Comme quoi en politique, rien n’est jamais sûr. Au lendemain du Super Tuesday, Joe Biden apparaît comme le grand vainqueur, tandis que Bernie Sanders et Michael Bloomerg restent sur le carreau. A l’issue du vote de quatorze Etats américains, Joe Biden a effectué un spectaculaire retour en force dans la course à l’investiture démocrate.

Caroline du Nord, Virginie, Texas, Tennessee, Alabama, Arkansas, Oklahoma… Joe Biden a réalisé un grand chelem dans les Etats du Sud à l’occasion de ce rendez-vous décisif qui distribue plus d’un tiers des délégués nécessaires à la nomination. L’ancien vice-président de Barack Obama dispose désormais d’environ 453 délégués, contre 382 pour Bernie Sanders (il en faut 1991 pour décrocher la nomination démocrate fin juillet). Et un long duel entre les deux hommes s’installe.

La question est désormais de savoir si Biden en sortira grand favori. Rien n’est encore joué mais plusieurs arguments pèsent en sa faveur. Le septuagénaire a confirmé être le champion des Afro-Américains, un électorat clé côté démocrate. Il est également le candidat qui a le plus gros soutien de la part des femmes et des habitants des zones rurales.

Que peut Sanders?

En face, Bernie Sanders, considéré comme le favori depuis son démarrage en fanfare dans ces primaires, ne s’avoue pas encore vaincu. Il a engrangé son petit Etat du Vermont ainsi que celui de l’Utah et a surtout raflé la Californie, avec une avance de neuf points sur Joe Biden après dépouillement de 80% des bureaux de vote. Il ne ressort donc pas totalement perdant de ce Super Tuesday: La Californie, c’est le ‘maxi-oscar’ de la soirée car il avait perdu cet Etat face à Hillary Clinton il y a quatre ans. Il confirme également sa popularité auprès de la population latino-américaine.

Bloomberg et Warren hors-jeu

Enfin, Michael Bloomberg et Elizabeth Warren apparaissent comme les grands perdants du Super Tuesday. Ils se sont lamentablement vautrés. Warren a essuyé un revers cruel en perdant dans son propre Etat, le Massachussetts, où elle est sénatrice. Bloomberg, c’est une catastrophe industrialo-électorale. Ce mardi, il a remporté quatre délégués, alors qu’il a investi 400 millions de dollars.

Précedent Gouvernance locale : Le maire de Brazzaville suspendu de ses fonctions
Suivant Paul Biya crée une école dédiée à l'administration locale

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 933 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu

Allemagne : La CSU perd sa majorité absolue lors des régionales en Bavière

Le parti conservateur bavarois, allié incontournable de la chancelière Angela Merkel, a subi une défaite historique lors des élections régionales dimanche 14 octobre 2018. La CSU perd sa majorité absolue

Actu Monde

QUEBEC : Pierre Moreau répond aux opposants

Le ministre québécois des Affaires municipales a tenu à répondre le 15 janvier 2015 au Collectif Touche pas à mes régions, qui dit ne pas comprendre les objectifs de la

Actu Monde

Allemagne : Les communes conduites vers l’assainissement de l’air

Le tribunal administratif de Berlin a tranché en faveur de l’assainissement de l’air le 9 octobre 2018, après Hambourg, Stuttgart et Francfort. La ville de Berlin devra interdire les vieux

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire