Paul Biya crée une école dédiée à l’administration locale

Paul Biya crée une école dédiée à l’administration locale

Le président de la République, dans un décret du 2 mars 2020, crée une Ecole nationale de l’Administration locale, en remplacement du CEFAM dont le siège sera à Buéa. Ce nouvel établissement tentera de résoudre l’équation des ressources humaines au sein des collectivités territoriales décentralisées.

Ce sera « NASLA » dans la dénomination à savoir « National School of local Administration ». Il s’agira d’un établissement public à caractère administratif et professionnel dotée de la personnalité juridique, et d’une autonomie financière. Placée sous la double tutelle du Ministère des finances et du Ministère de la décentralisation & developpement local (MINDDEVEL), elle peut organiser ses activités sur l’ensemble du territoire national.

Ses missions

Chargée de la formation professionnelle dans les domaines de compétences de l’administration locale, conformément aux dispositions du gouvernement. Par conséquent, elle assure : la formation diplomante, formation continue, formation spécifique, et recherche appliquée à la gestion des CTD. La NASLA par ailleurs, va évaluer les besoins en liaison aux collectivités des formations, et des plans de formation.

Fonctionnement de l’établissement

Une direction générale et un conseil d’administration compose le collège administratif de la nouvelle école. Le Conseil d’administration lui, comprendra 12 membres dont un représentant du Premier Ministre, un représentant du Président de la république, un représentant du MINDDEVEL entre autres. Le président du Conseil d’administration ainsi que les membres sont nommés par décret du président de la république pour une durée de trois ans, éventuellement renouvelables une fois. Le Directeur Général quant à lui détiendra un mandat qui n’excédera pas neuf années en cumul soit un mandat de 3 ans renouvelables deux fois uniquement.

Pour l’accès aux élèves, trois cycles seront en vigueur : le cycle A réservé à la formation des cadres supérieurs de l’administration locale. Le cycle B destiné à la formation des cadres moyens et le cycle C pour les agents spécialisés. La durée des études est de 2 ans à l’exception de la formation continue qui ne dure que 6 mois, sanctionnés par un diplôme signé du MINDDEVEL. L’entrée à la NASLA se fait par voie de concours, suivi d’épreuves écrites ét orales. En outre le patrimoine du CEFAM est réquisitionné jusqu’à la nomination des nouveaux responsables de la NASLA. En attendant, c’est le personnel du CEFAM qui assure la continuité.

Précedent Super Tuesday: Joe Biden prend une longueur d’avance sur Bernie Sanders
Suivant Coronavirus : Une épidémie qui ronge l’économie mondiale de 0,5%

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 761 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Cameroun

Sénatoriales 2018 : à la veille du vote, ELECAM rassure

Ce dimanche 25 mars, plus de 10.000 électeurs sont appelés aux urnes sur l’ensemble du territoire national afin d’élire 70 sénateurs via les 81 unités de vote. Pour le deuxième

Actu Cameroun

Mines: 500 nouveaux sites découverts

Des explorations en cours sur le territoire camerounais avec l’appui de la Banque mondiale font état de la découverte d’un demi-millier de nouveaux sites miniers.

Actu Cameroun

Développement local : l’élite appui le développement de Tourou

La localité située dans le département du Mayo Tsanaga dans la région de l’Extrême-Nord, a récemment bénéficié des financements de ses ressortissants pour son développement. Le canton de Tourou a subi

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire