Gouvernance locale : Le maire de Brazzaville suspendu de ses fonctions

Gouvernance locale : Le maire de Brazzaville suspendu de ses fonctions

La suspension qu’écope Christian Roger Okemba est due aux irrégularités constatées dans la gestion administrative et financière de la commune.

« Pour permettre de mener des investigations appropriées sur les irrégularités constatées dans la gestion administrative et financière de sa commune, monsieur Christian Roger Okemba, président du Conseil départemental et municipal, maire de Brazzaville, est suspendu de ses fonctions à compter du 28 février 2020 », peut-on lire sur l’arrêté signé du ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation, Raymond Zéphirin Mboulou. Le premier vice-président adjoint au maire de la ville de Brazzaville assurera l’intérim durant la période de suspension.

Christian Roger Okemba est arrivé à la tête de la mairie de Brazzaville en 2017. Il est suspecté de détournement d’un milliard deux cent cinquante millions de FCFA : un appui budgétaire du gouvernement destiné à la mairie qui serait versé dans un compte d’une structure privée. Dans le cadre des investigations ouvertes, le ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation, au nom du gouvernement, a ordonné le blocage du compte dans lequel a été ordonné le virement à la Banque Sino-Congolaise pour l’Afrique (BSCA). « Cette situation appelle des investigations des corps de contrôle de l’Etat, conformément aux règles de transparence régissant la gestion des finances publiques. Une procédure est en cours en vue d’obtenir une ordonnance des fonds », précise le courrier adressé au directeur général de la BSCA.

En rappel, un climat malsain au sein de la mairie de Brazzaville a précédé cette suspension. La session du conseil municipal prévue le 10 février n’a pas eu lieu. Soupçonnant Christian Roger Okemba de malversations financières, les membres exigeaient de lui un bilan exhaustif de l’exécution des budgets des années 2018 et 2019. Par ailleurs, dans une déclaration rendue publique le 26 février à Brazzaville, les élus locaux ont exprimé leur désaveu au maire de la ville en exigeant son départ. La pétition qu’ils ont signée, à cet effet, sollicite un contrôle par les structures habilitées de l’Etat de la gestion financière de la collectivité locale de Brazzaville pour les années 2018 et 2019.

Précedent Primaires démocrates : Les enjeux du « Super Tuesday » aux Etats-Unis
Suivant Super Tuesday: Joe Biden prend une longueur d’avance sur Bernie Sanders

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 761 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Afrique

Île de la Reunion: Assisses du bureau de l’association des villes et communes de l’océan indien à saint-denis

Le Bureau de l’Association des Villes et Communes de l’Océan Indien s’est tenu à Saint-Denis le 3 novembre 2017 et a rassemblé l’ensemble des Maires des capitales de l’Océan indien :

Actu Afrique

Maroc: Boujdour voit grand avec sa nouvelle zone industrielle

Situé à 200 km de Laâyoune et 350 km de Dakhla, le site de la zone industrielle est implanté au sein du nouveau port de Boujdour La nouvelle zone industrielle

Actu Afrique

Sénégal : sept ans de prison requis contre le maire de Dakar, accusé de détournement

C’est la sentence requise, vendredi 16 février devant le tribunal correctionnel contre le député-maire de Dakar, Khalifa Sall, jugé avec sept de ses collaborateurs dans le cadre de la gestion

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire