Les autres élections à suivre dans le monde en 2020

Les autres élections à suivre dans le monde en 2020

Plusieurs pays ont rendez-vous avec les urnes cette année. Revue générale et décryptage des enjeux. Quatrième round : les autres élections prévues ici et là.

Sénatoriales

Les premiers sénateurs élus en 2020 l’ont été au Népal le 23 janvier. Il s’agissait d’un scrutin indirect qui permet aux élus municipaux et provinciaux de se prononcer. Le Partic communiste du Népal est sorti vainqueur et a accru sa majorité à la chambre en remportant 17 des 19 sièges en jeu.

De nouveaux sénateurs seront élus cette année dans les pays suivants : Tadjikistan (27 mars), Bolivie (3 mai), République Dominicaine (17 mai), Burundi (20 juillet), France (28 septembre), Tchéquie (octobre), Etats-Unis et Porto Rico (3 novembre) et Haïti (date incertaine).

 

Régionales

Des élections régionales ont été organisées le 26 janvier à Calabre, une région italienne et la Coalition de centre droit en est sortie vainqueur. Dans la région italienne d’Emilie-Romagne, c’est plutôt la Coalition de centre gauche qui a gagné le scrutin. Le même jour, dans le land autrichien de Burgenland, le Parti social-démocrate d’Autriche, en virant à droite sur les politiques migratoires et sécuritaires, s’est adjugé la majorité des sièges.

Des régionales seront organisées dans les pays et territoires suivants : Hambourg, en Allemagne (23 février), les régions italiennes de Campani, Ligurie, Marches, Pouilles, Toscane et Vénétie (31 mai), Russie (13 septembre), Açores, au Portugal (avant octobre), Chili (Octobre) et Vienne, en Autriche (octobre). En outre, la Tunisie organisera à une date à déterminer, ses premières élections régionales. Si le Cameroun n’était pas prisonnier du calendrier électoral détenu exclusivement par le chef de l’Etat, l’on pourrait confirmer la tenue d’élections régionales au Cameroun en 2020.

 

Gouvernorales

Deux pays ont prévu de renouveler le mandats de leurs gouverneurs. C’est le cas de la Russie le 13 septembre, où 17 des 85 “sujets” de la fédération de Russie éliront leurs gouverneurs sont 16 sont désignés au scrutin direct. Par ailleurs les assemblées de 11 “sujets” seront renouvelées dans ce qui s’apparente à élections régionales. Le Porto Rico, quant à lui, élira de nouveaux gouverneurs le 3 novembre.

Référendums

Trois catégories de référendum ont été identifiées dans le monde cette année: des référendums d’autodétermination, des référendums constitutionnels et des référendums ordinaires. Dans le premier cas, un référendum d’autodétermination sera organisé le 6 septembre en Nouvelle-Calédonie, collectivité française d’outre-mer, située à 17000 km de Paris. En application de l’Accord dit de Nouméa de 1998, une partie des citoyens sont invités à choisir entre l’indépendance ou bien le maintien de la forte autonomie du territoire sous souveraineté française. Pour satisfaire aux exigences des indépendantistes, le droit de vote est restreint aux citoyens résidant de longue date et de manière continue en Nouvelle-Calédonie, et exclut notamment les personnes installées après 1994.

En mars, Chuuk, l’un des quatre États fédérés de Micronésie, organisera un référendum d’autodétermination, après les échecs de 2015 et du  2019.

Au sujet des référendums constitutionnels, il en sera organisé dans 7 pays. Le référendum organié par les Malouines le 26 mars porte sur une circonscription électorale unique, qui avait été rejetée lors des précédents référendums de 2001 et 2011. Le 29 mars, l’Italie est appelée à se prononcer sur un amendement constitutionnel visant à réduire le nombre de parlementaires. Le 26 avril, le Chili organise un référendum à l’effet de changer de constitution ainsi que sur la nature de l’organe chargé de la rédiger. Le Burkina Faso entend organiser un réferendum  sur un passage à un régime semi-présidentiel. En Algérie, une nouvelle constitution sera soumise à référendum. En Russie, ce sera plutôt une réforme constittionnelle. Dans les Iles Féroé, le référendum, initialement prévu le 25 avril 2018, porte sur une nouvelle constitution élargissant grandement l’autonomie du territoire et permettant à sa population de se prononcer à terme sur une éventuelle indépendance. Dans ces 4 derniers cas, les dates restent à déterminer.

La Suisse, pays à tradition référendaire qui organise plusieurs référendums ordinaires chaque année, en a prévu à trois dates. Le 9 février, deux référendums, l’un, d’initiative sur davantage de logements sociaux et la fin de la discrimination sur la base de l’orientation sexuelle. Le 17 mai, le 27 septembre et le 29 novembre, plusieurs référendums seront soumis à “votation”.

Le Vanuatu a, lui aussi, prévu un référendum ordinaire à une date à préciser, après un report le 4 juin 2019. Les citoyens sont appelés à se prononcer sur un ensemble de mesures visant à formaliser et réguler l’organisation des partis politiques, et à stabiliser la vie politique du pays. Mais déjà le 19 septembre, la Nouvelle-Zélande organisera un référendum pour que la population se prononce sur la légalisation de l’euthanasie et sur l’utilisation du cannabis à des fins médicinales et récréatives.

 

A lire sur le même sujet

Lesprésidentielles à suivre dans le monde en 2020

Les législatives à suivre dans le monde en 2020

Les municipales à suivre dans le monde en 2020

 

 

Précedent Les municipales à suivre dans le monde en 2020
Suivant Kamto prend d'assaut Paris à une semaine du 9 février 2020

Auteur

Kamdem Souop
Kamdem Souop 343 Articles

Écrivain, éditeur et spécialiste de communication sur le changement de comportement social, il a dirigé le journal en ligne www.villesetcommunes.info et la WebTv www.villesetcommunes.tv de 2011 à 2020.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Monde

France : Pauvreté en cascade dans les grandes villes

Une étude publiée le 28 janvier 2014 par le bureau d’analyse Compas (Centre d’observation et de mesure des politiques d’action sociale) lève un pan de voile sur les fortes disparités

Actu Cameroun

Société Immobilière du Cameroun : Dr Ahmadou Sardaouna en fonction

Nommé à la suite du Conseil d’Administration Extraordinaire du mardi 20 août dernier, comme Directeur Général de la Société Immobilière du Cameroun (SIC), Dr Ahmadou Sardaouna, a été officiellement installé

Actu

Barthelemy Kom Tchuente : « les élections sénatoriales ne présentent aucun enjeu pour le Rdpc qui est garanti de gagner la totalité des 70 sièges »

Le spécialiste des questions de décentralisation livre à Villes et Communes, son regard sur l’actualité récente au Cameroun, les sénatoriales et la mise sur pied du conseil constitutionnel.  Kom Tchuente,

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire