Climat : Le parlement reconnait officiellement l’urgence climatique

Climat : Le parlement reconnait officiellement l’urgence climatique

Le Parlement britannique a voté une motion déclarant « l’urgence climatique » mercredi 1er   mai 2019, causant une vague d’enthousiasme chez les militants écologistes qui demandent aux gouvernements d’agir rapidement en matière de changements climatiques.

Le parti travailliste (Labour Party) du Royaume-Uni a annoncé la nouvelle sur Twitter et Facebook, clamant qu’il est à l’origine des pressions ayant mené à une telle reconnaissance de la part du Parlement.

« Grâce aux pressions du parti, le Royaume-Uni vient de devenir le premier pays à déclarer l’urgence climatique et environnemental. C’est maintenant le temps de l’action et de la lutte envers le changement climatique », peut-on lire en anglais sur la page Facebook du parti.

Le mouvement Extinction Rébellion a lui aussi célébré la nouvelle, affirmant que les actions directes menées par ses activistes auront finalement convaincu les députés anglais. Les activistes du mouvement ont multiplié les perturbations depuis le 15 avril à Londres et dans plusieurs villes du monde.

« Ceci est une première étape pour les gouvernements qui doivent dire la vérité par rapport au climat et à l’urgence écologique. La pression sur nos politiciens va maintenant augmenter, alors que tout sauf une action concrète va suffir », écrit le mouvement sur sa page Facebook officielle.

La motion survient 3 mois après que le maire de la ville de Londres, Sadiq Khan, ait lui-même déclaré l’état d’urgence climatique afin d’encourager le Parlement à faire de même.

Partout dans le monde, des regroupements demandent aux états de déclarer l’urgence climatique, afin de reconnaître que des actions urgentes sont nécessaires. Au Québec, le parti Québec solidaire fait pression sur le gouvernement Legault afin que l’Assemblée nationale en fasse la déclaration. Le mouvement La Planète s’invite au parlement et le Pacte pour la transition, entre autres, militent aussi pour l’adoption de la « Déclaration d’Urgence Climatique ». La ville de Montréal a quant à elle endossé la déclaration, à l’instar de plus de 150 autres municipalités québécoises.

 

Précedent Canada – Environnement : Montréal veut éliminer entièrement le mazout d'ici 2050
Suivant Tunisie : La confédération des maires met en garde contre la déstabilisation de la gouvernance locale

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 933 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Cameroun

Climat et Énergie durable : Ségolène Royal à nouveau annoncée au Cameroun

La présidente de la COP 21 Paris et coordinatrice de l’Alliance solaire internationale, sera au Cameroun dès le 13 mai 2019, pour une série d’activités notamment au sein de certaines

Actu

Mairies de Douala 2ème et de Garoua 2ème : L’heure des bilans

Les sessions ordinaires du Conseil municipal portant examen et adoption du compte administratif du maire et du compte de gestion du receveur municipal, sont en cours depuis jeudi 28 mars

Actu

Mobilisation citoyenne autours des projets urbains : Célestine Ketcha Courtès plaide pour l’éducation

Sous le thème central de « l’appropriation de la mobilisation citoyenne dans un contexte de mise en œuvre des objectifs du Développement Durable et du Nouveau Programme pour les Villes

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire