Tunisie : La confédération des maires met en garde contre la déstabilisation de la gouvernance locale

Tunisie : La confédération des maires met en garde contre la déstabilisation de la gouvernance locale

La Confédération tunisienne des maires a mis en garde, mardi 14 mai 2019, contre la déstabilisation du système de gouvernance locale.

L’organisation critique les démarches entreprises par le ministère des affaires locales et de l’environnement pour activer les dispositions relatives aux mesures prises contre les maires refusant d’exercer à plein temps.

Selon la confédération, l’article relatif à l’application de ces dispositions dans le code des collectivités locales n’est pas clair.

Dans un communiqué publié mardi, la confédération souligne qu’elle saisira le tribunal administratif pour dénoncer toutes les violations du ministère de la Justice et avertit contre les tentatives de contourner les dispositions du chapitre VII de la Constitution et d’entraver le processus d’établissement d’une gouvernance locale efficace en faisant fi de la volonté des électeurs.

Par ailleurs, la Confédération estime que les récentes démissions massives au sein des conseils municipaux visent à renverser les maires, notant que l’absence d’un texte juridique protégeant le maire des conflits politiques n’est pas sans conséquence sur la stabilité de l’administration municipale et l’exécution des programmes fixés par le Budget.

La confédération a, en outre, annoncé qu’elle soumettra à l’ARP des propositions de révision de certaines dispositions du code des collectivités locales qui vont à l’encontre des intérêts des citoyens. Et d’ajouter que dilapider les fonds publics dans des municipales partielles est de nature à entraver l’action municipale et faire de la gouvernance locale un objet de lutte électorale. La Confédération a appelé tous les partis politiques à garder l’institution du maire et des conseils municipaux à l’écart des campagnes préélectorales et à accorder la priorité à l’intérêt supérieur des citoyens dans toutes les municipalités et régions.

Précedent Climat : Le parlement reconnait officiellement l'urgence climatique
Suivant Cote-D’Ivoire : Organisation d’un dialogue africain sur les changements climatiques

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 444 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Afrique

Mali – Assainissement urbain: Inondations meurtrières à Bamako

Des inondations provoquées par une forte pluie ont fait 15 morts jeudi 16 mai 2019 à Bamako et des dégâts matériels importants, ont annoncé les autorités maliennes.

Actu

Developpement local : Le MINDDEVEL en visite de travail dans le Grand Nord

Du 17 au 20 avril 2019, Georges Elanga Obam a séjourné dans les régions du Nord et de l’Extrême-Nord, en compagnie du FEICOM pour des projets de proximité.

Actu

Conseil constitutionnel : il était temps !

Attendue depuis 22 ans, l’institution vient compléter l’architecture institutionnelle du Cameroun. Alors que les législatives, sénatoriales et présidentielles, dont elle assure le bon déroulement sont programmées en 2018. Le conseil

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire