Brexit: Les élus exigent le retrait du Royaume-Uni le 12 avril!

Brexit: Les élus exigent le retrait du Royaume-Uni le 12 avril!

La Première ministre britannique Theresa May est soumise à une pression croissante émanant des rangs de son propre parti, pour qu’elle fasse sortir le Royaume-Uni de l’Union européenne même par un Brexit sans accord.

Le journal The Sun fait état d’une lettre signée par 170 des élus tories de la Chambre des communes, plus de la moitié du groupe conservateur, adressée à la dirigeante britannique après le troisième rejet par les parlementaires de l’accord de retrait qu’elle a négocié avec les européens.  Dix des signataires de cette lettre siègent au sein du gouvernement May avec le rang de ministre.

Le ministre de l’Intérieur Sajid Javid et le ministre des Affaires étrangères Jeremy Hunt seraient au nombre des signataires. Leur initiative fait suite au nouvel échec essuyé par Theresa May, toujours incapable de faire ratifier par son Parlement l’accord de retrait qu’elle a négocié avec Bruxelles et que les dirigeants européens ont entériné fin novembre.

Pour la troisième fois depuis janvier, et le jour même de la date initialement prévue pour le Brexit, les élus de la Chambre des communes l’ont rejeté vendredi par 344 voix contre 286, soit 58 voix d’écart.  Le 15 janvier, lors de la première tentative, ils l’avaient rejeté massivement par 230 voix d’écart (432 voix contre 202). Le 12 mars, l’écart s’était réduit à 149 voix (391 députés contre 242).

Conséquence de ce nouveau rejet, le Royaume-Uni devrait quitter l’UE sans accord le 12 avril, sauf si Londres présente d’ici là une alternative et demande un nouveau report. Aussitôt connue l’issue du vote, le président du Conseil européen, Donald Tusk, a annoncé la tenue d’un sommet extraordinaire de l’UE le 10 avril. La dirigeante britannique, qui avait mis sa démission dans la balance pour tenter de trouver une majorité sur l’accord de divorce, dispose donc de deux semaines pour convaincre ses 27 partenaires européens qu’elle dispose d’une solution. A défaut, ainsi qu’elle l’a redit devant les communes, ce sera un “No Deal”, une sortie sans accord que redoutent les milieux économiques.

Précedent Développement durable : L’Ordre National de l’environnement en gestation
Suivant France -Marne : Des puces électroniques dans les poubelles de 153 communes

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 933 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu

France – Moselle: une cinquantaine de communes récompensées pour non utilisation de pesticides

Depuis deux ans, les communes n’ont plus le droit d’utiliser des pesticides pour désherber dans leurs rues et entretenir leurs plates-bandes. En Moselle, certaines mairies vont encore plus loin dans

Actu Monde

France : Le budget participatif au centre des actions des communes

Le budget participatif permet aux citoyens de donner leur avis et de prendre des décisions concernant la gestion de leur ville. Illustration à Brest, où le dispositif est appliqué depuis

Actu Afrique

Tunisie: 10 millions de dinars pour les Communes touristiques

Une enveloppe de 10 millions de dinars sera allouée aux municipalités touristiques, en vue de leur permettre d’améliorer la propreté, et de renforcer les moyens d’intervention ainsi que l’infrastructure de

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire